Beg Ferati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beg Ferati
Ferati Back.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Suisse FC Sion
Numéro 28
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance 10 novembre 1986 (28 ans)
Lieu Pristina (Kosovo)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 2005 -
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
1996-2001 Drapeau : Suisse FC Pratteln
2001-2005 Drapeau : Suisse Concordia Bâle
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2005-2006 Drapeau : Suisse FC Bâle 28 (0)
2006-2008 Drapeau : Suisse Concordia Bâle 45 (1)
2008-2011 Drapeau : Suisse FC Bâle 77 (0)
2011-2013 Drapeau : Allemagne SC Fribourg 07 (0)
2013 Drapeau : Suisse FC Winterthour 17 (2)
2013- Drapeau : SuisseFC Sion 00 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2006-2008 Drapeau : Suisse Suisse Espoirs 12 (1)
2011- Drapeau : Suisse Suisse 01 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 19 juin 2013

Beg Ferati est un footballeur suisse d'origine kosovar, né le 10 novembre 1986 à Pristina au Kosovo. Il évolue comme défenseur central pour le club du FC Sion.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Ferati passe par les clubs du FC Pratteln et du Concordia Bâle lors de son parcours en junior.

Il signe son premier contrat professionnel avec le FC Bâle en 2005 et joue avec la réserve du club bâlois. L'année suivante il rejoint le Concordia Bâle et y reste jusqu'en 2008 avant de revenir en Super League avec le FC Bâle.

En janvier 2008, il fait ses débuts avec le FC Bâle marqués par une nette victoire 3:0 face au club de Neuchâtel Xamax. Le 4 novembre 2008, il remplace Atan Cagdas et dispute les matchs de C1 au côté de David Ángel Abraham et fait une prestation remarquable face au FC Barcelone entre autres.

Le 9 août 2009 lors de la rencontre disputé face au FC Zurich, Beg Ferati et Franco Costanzo, gardien et capitaine de l'équipe bâloise, ont une altercation sur le terrain et se font alors remarquer car les deux joueurs évoluent dans la même équipe[1].

Ferati choisit de rejoindre la Bundesliga par l'intermédiaire du club du SC Fribourg en 2011, où il signe pour un contrat de 3 ans. Il choisit de faire le saut à l'étranger après avoir participé à 51 matchs dans le Championnat Suisse[2]. Il informe son club de son départ pour le club allemand en janvier 2011 avant de se blesser et est remplacé par le jeune et prometteur Aleksandar Dragović.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Ferati est sélectionné avec l'Équipe de Suisse espoirs à 12 reprises et marque une fois.

Le sélectionneur national, Ottmar Hitzfeld appelle le 4 août 2011 le joueur pour disputer le match amical face à l'Équipe du Liechtenstein de football. Il fait partie des quatre néophytes convoqués par Hitzfeld avec Gaetano Berardi, Timm Klose et Fabian Lustenberger[3]. Ferati représente donc le quatrième défenseur central appelé avec Philippe Senderos, Timm Klose et Johan Djourou pour cette rencontre amicale.

Le joueur rentre à la 64e en tant que remplaçant de Johan Djourou. Ferati se montre heureux de cette première sélection : « J’ai eu beaucoup de plaisir en entrant sur le terrain [...]. Je suis assez content de ma prestation. Je n’ai pas tellement ressenti de nervosité. À vrai dire, j’étais plus joyeux que nerveux. [...] C’était une bonne expé­rience et j’aimerais bien être de la partie la prochaine fois aussi »[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ronaldo Assis de Moreira, « When teammates fight: Franco Costanzo vs Beg Ferati (FC Basel) », sur bleacherreport.com,‎ 11 août 2009 (consulté le 18 juin 2013).
  2. « Le défenseur Beg Ferati (24 ans) quittera le FC Bâle cet été pour la Bundesliga et Fribourg », sur rts.ch,‎ 7 janvier 2011 (consulté le 18 juin 2013).
  3. « Hitzfeld appelle Berardi, Lustenberger et Ferati », sur rts.ch,‎ 4 août 2011 (consulté le 18 juin 2013).
  4. Olivier Dufour, « Timm Klose n'a pas hésité », sur 20min.ch,‎ 12 août 2011 (consulté le 18 juin 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]