Beffroi de Namur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beffroi de Namur
Image illustrative de l'article Beffroi de Namur
Présentation
Nom local Tour Saint-Jacques
Date de construction Vers 1388
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1936, no 92094-CLT-0011-01)
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine exceptionnel (2013, no 92094-PEX-0004-02)
 Patrimoine mondial (1999, Beffrois de Belgique et de France)
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Commune Namur
Adresse Rue du Beffroi
Localisation
Coordonnées 50° 27′ 50″ N 4° 52′ 01″ E / 50.463895, 4.86707250° 27′ 50″ Nord 4° 52′ 01″ Est / 50.463895, 4.867072  

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

(Voir situation sur carte : Province de Namur)
Beffroi de Namur

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Beffroi de Namur

Le Beffroi de Namur, également appelé Tour Saint-Jacques, est un bâtiment historique de la ville de Namur en Belgique. La tour, construite vers 1388 comme partie de l’enceinte de la ville devint beffroi en 1746. Il est un des 56 Beffrois de Belgique et de France classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’origine, c’est une des cloches - et le clocher - de la collégiale Saint-Pierre-au-Château (sur le promontoire de la citadelle) qui servait de beffroi aux habitants de Namur, c'est-à-dire à marquer le temps et les événements de la ville.

À la suite de la destruction de l’église, incendiée durant le siège de Namur en 1745, la tour Saint-Jacques, la plus haute des trois tours[1] de l’enceinte médiévale de la ville de Namur devient le beffroi de la ville. La Tour Saint-Jacques protégeait une des portes d’entrée de la ville. Sa bancloque (ou cloque à ban) donnait le signal d’ouverture et fermeture des portes extérieures de la ville (à partir de 1570).

Alors que, au début du XVIIIe siècle, cette enceinte est démolie, la tour Saint-Jacques est préservée, restaurée et chapeautée d’un lanterneau octogonal abritant la cloche (le ‘beffroi’ au sens premier) : le tout est surmonté d’un bulbe. La tour Saint-Jacques devient beffroi de la ville de Namur en 1746.

Le beffroi, derrière l'ancienne bourse de commerce de Namur

Ainsi le beffroi de Namur est une tour de défense militaire réaffectée à un usage civil. Il garde un aspect fortifié que n’ont pas les autres beffrois des Pays-Bas méridionaux. Cependant, il exprime alors, tout autant que les autres, la valeur profondément symbolique de l’autonomie grandissante du pouvoir municipal vis-à-vis de l’autorité ecclésiastique. C’est le beffroi municipal qui désormais règle le temps et les événements de la ville et des environs.







Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seulement 20 mètres aujourd’hui, après avoir été amputée de deux étages au XVIe siècle

Lien externe[modifier | modifier le code]