Beechcraft Travel Air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
D95A Travel Air
Image illustrative de l'article Beechcraft Travel Air
Ce Beech 95 est sorti d'usine en 1959. Les chiffres ci-dessous correspondent à la version D95A de 1963.

Constructeur aéronautique Drapeau : États-Unis Beechcraft
Type Tourisme
Premier vol 6 août 1956
Mise en service 1958
Nombre construit 720
Motorisation
Moteur 2 Lycoming IO-360-B1B de 180 ch
Dimensions
Envergure 11,53 m
Longueur 7,90 m
Hauteur 2,90 m
Surface alaire 18,5 m2
Nombre de places 4
Masses
Masse à vide 1 160 kg
Masse maximum 1 905 kg
Performances
Vitesse de croisière 322 km/h à 2 300 m et 75 % de puissance
Vitesse de croisière maximale 338 km/h au niveau de la mer
Plafond (pratique) 5 500 m
Vitesse ascensionnelle 6,35 m/s
Distance franchissable 1 665 km

Le Beech Model 95 Travel Air est un avion bimoteur quadriplace de tourisme et de voyage produit par la firme Beechcraft. Cet appareil apparu à la fin des années 1950 connut un succès mitigé avant de laisser la place à la fin des années 1960 au Beechcraft Baron, nettement plus populaire, qui constitue en fait une évolution du Travel Air.

Un autre Bonanza bimoteur[modifier | modifier le code]

Destiné à occuper le créneau situé entre le monomoteur Model 35 Bonanza et le bimoteur Model 50 Twin Bonanza[1], le Model 95 fut conçu comme un bimoteur quadriplace doté d’une cabine chauffée et largement vitrée, entrainé par deux moteurs 4 cylindres à plat de 180 ch. Il s’agissait donc d’un monoplan entièrement métallique à aile basse cantilever et train tricycle escamotable électriquement. La voilure, dotée d’un profil NACA série 23000, affichait un allongement de 7,38 et dièdre positif de 6°. Elle était équipée de volets à simple fente en aluminium. Le fuselage était celui du Bonanza, associé à l’empennage du T-34 Mentor. Désigné Badger, le prototype effectua son premier vol le 6 août 1956 et la certification fut délivrée le 18 juin 1957 (3A16)[2]. Entre-temps l’appareil avait été rebaptisé Travel Air, moins en mémoire des célèbres biplans qui avaient fait la réputation de Walter H. Beech que pour éviter un conflit avec l’USAF[3]. En effet Badger était le nom attribué au Tupolev Tu-16 dans la codification de l’OTAN.

Versions[modifier | modifier le code]

  • Model 95 Travel Air : Première version, 2 moteurs Lycoming O-360-A1A de 180 ch entrainant des bipales Hartzell 8447-12 de 1,83 m de diamètre. 173 exemplaires furent construits en 1958 et 128 en 1959 (c/n TD-2/302).
  • Model B95 Travel Air : En 1960 apparut une nouvelle version du Travel Air, caractérisée par un allongement de 48 cm de la cabine[3]. Extérieurement ce modèle se distinguait par des surfaces d’empennage plus importantes et l’introduction d’un nouveau dessin du bord d’attaque de la dérive qui modifiait la silhouette de l’appareil[4]. Ce modèle fut produit à 150 exemplaire (c/n TD-303/452).
  • Model B95A Travel Air : Dès 1961 le B95 fut remplacé par cette nouvelle version équipée de moteurs à injection Lycoming IO-360-B1A de 180 ch. Le prix était ramené de 51 500 U$D à 45 500 U$D[5] pour des performances améliorées, mais 81 exemplaires seulement furent vendus[3] (c/n TD-453/533).
  • Model D95A Travel Air : Pour faire face au peu d’engouement pour le Model B95A, Beechcraft lança en 1963 un modèle plus ambitieux : La pointe avant était redessinée[6] pour recevoir la totalité de l’équipement radio, la capacité de la soute à bagages située à l’arrière de la cabine portée à 180 kg, l’aménagement de la cabine redessiné, l’efficacité des freins améliorée, la capacité des réservoirs de voilure portés à 425 litres, les moteurs étaient remplacés par des Lycoming IO-360-B1B, développant toujours 180 ch mais doté d’un nouveau système d’injection du carburant.... Ce modèle est reconnaissable extérieurement à l’apparition d’une vitre galbée à l’arrière de la cabine, identique à celle introduite sur le Model A55 Baron. 174 exemplaires furent produits entre 1963 et 1967 (c/n TD-534/707).
  • Model E95 Travel Air : Malgré quelques modifications d’intérieur, une décoration extérieure modernisée, l’adoption de casseroles d’hélice pointues ou l’introduction d’un nouveau pare-brise, ce modèle fut délaissé par la clientèle au profit du B55 Baron. 14 exemplaires seulement furent construits en 1968 (TD-708/721).

Dérivés[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1950 la firme Beechcraft observait avec beaucoup d'attention le développement des turbines à hélice de petite puissance de la firme Turboméca. Elle passa commande à la SFERMA de trois Travel Air[7] équipées de turbines Astazou de 460 ch. Présenté au Salon de Hanovre en 1960[8], le premier Beechcraft-SFERMA PD-146 Turbo-Travel Air effectua son premier vol le 19 juillet 1960 piloté par Jacques Lecarme et M. Alligier[9]. Ces appareils servirent au développement d’une version turbopropulsée du Baron, le Beechcraft-SFERMA 60 Marquis. Au milieu des années 1960 Howard Aero de San Antonio, Texas a également proposé une curieuse modification, le Tri-Motor Travel Air, en ajoutant un moteur Lycoming IO-360 de 180 ch dans le nez d'un Travel Air standard[10].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le Travel Air semble avoir été utilisé essentiellement par des pilotes privés, mais quelques exemplaires ont été achetés par des écoles de pilotage, comme celle de la compagnie australienne Qantas.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Flight 2594 du 10 octobre 1958 p.586
  2. AJ Pelletier p.194
  3. a, b et c AJ Pelletier p.113
  4. Flight 2671 du 20 mai 1960 p.694
  5. Flight 2663 du 25 mars 1960 p.411
  6. Flight 2831 du 13 juin 1963 p.942
  7. Flight 2669 du 6 mai 1960 p.621
  8. Flight 2670 du 13 mai 1960 p.664
  9. Flight 2681 du 29 juillet 1960 p.159
  10. http://aerofiles.com/_h.html

Références[modifier | modifier le code]