Bede BD-10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bede BD-10
Image illustrative de l'article Bede BD-10

Rôle Avion de loisir à réaction
Constructeur Drapeau : États-Unis Bede Jet Corporation
Fox 10 Corporation
Peregrine Flight International
Monitor Jet
Équipage 1 pilote
Premier vol 8 juillet 1992
Production 5
Dimensions
Longueur 6,53 m
Envergure 6,55 m
Hauteur 2,46 m
Aire alaire 9,1 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 0,725 t
Max. au décollage 2,01 t
Motorisation
Moteurs 1 × turboréacteur General Electric CJ-610
Poussée unitaire 13,12 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 957 km/h
Autonomie 2 500 km
Plafond 13 715 m
Vitesse ascensionnelle 152 m/s

Le Bede BD-10 est un avion a réaction américain biplace de sport et de tourisme destiné à la construction amateur.

Dessiné par Jim Bede[modifier | modifier le code]

Monoplan à aile médiane et train d’atterrissage tricycle escamotable caractérisé par un empennage bi-dérive, le prototype (N2BD) a effectué ses premiers vols en 1992. Destiné à être commercialisé en kit, il était équipé d’un réacteur General Electric CJ610, version civile du J-85 qui fit le succès des premières versions du Learjet. Ce prototype a accumulé un nombre important d’heures de vol aux mains d’Ed Gillespie et Skip Holm. Contraint à nouveau de cesser ses activités, Jim Bede (en) restitua le réacteur au motoriste en 1995, le sort de la cellule étant inconnu. Le programme fut lui vendu en décembre 1993 à Peregrine Flight International de Minden, Nevada.

Immatriculé N9WZ, un second prototype fut achevé par Peregrine et effectua son premier vol le 11 novembre 1994. Il fut détruit sur accident le 30 décembre 1994, entraînant la mort de William W. Harris, constructeur de l’appareil et président de Peregrine. Le développement de cet avion fut poursuivi par Fox Aircraft, toujours à Minden, mais le 4 août 1995 le troisième prototype (N62PJ) fut à son tour victime d’un accident entraînant la mort de son pilote. En 1996 les droits sur le BD-10 passèrent alors aux mains de Monitor Jet of Canada. Après avoir annoncé disposer d’un cahier de commandes de 12 appareils, Monitor Jet revendit finalement le projet à Vortex Aircraft Co en 1997.

En 2010 Bede Corp (en) travaillait à une version modernisée, utilisant un turbofan affichant une meilleure consommation spécifique que le CJ610 et sur une version pour six passagers désignée BD-11.

Vortex PhoenixJet[modifier | modifier le code]

Formée à San Diego, Californie, en 1997 pour exploiter les droits sur certains projets Bede, Vortex Aircraft Co a repris et modernisé le BD-10 qui a été doté d’une voilure subsonique pour participer au programme militaire JPATS, qui fut remporté par le Raytheon Beech T-6 Texan II (en).

Autonomy Aerospace[modifier | modifier le code]

Société Franco-britannique, a racheté en 2012 la totalité des droits sur le BD10C et le BD11. La modernisation du BD10C passe par la réalisation d'études complémentaires avec l'intégration de deux moteurs GE HONDA HF120,des commandes électriques, et une avionique AVYDINE.

Lien externe[modifier | modifier le code]