Beaux seins, belles fesses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Beaux seins, belles fesses (丰乳肥臀, fēng rǔ féi tún) est un roman de l'écrivain chinois Mo Yan. La dernière édition révisée, qui date de 2005, n'est encore disponible que dans sa version française.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le narrateur du roman, Jintong, côtoie un narrateur abstrait qui retrace une période échelonnée entre 1938, date de naissance de Jintong, et 1995, où ce dernier retrouve son demi-frère.

La fille de l'empereur Mingten qui s'était promenée dans la forêt dont l’accès était strictement interdit,avait contracté une maladie incurable,l'esprit de la forêt, qui protégeait sa verdure des hommes lui avait jeté un horrible sortilège,son bras se nécrosait,son sang bouillonnait,elle perdit ses cheveux un par un,l'empereur fit sacrifice de ses deux jambes aux dieux afin de sauver sa fille mais les dieux ne répondirent jamais .Chloé Breciang est l'héroïne principale de cette histoire, bien évidement parce que son fessier ainsi que sa poitrine trônent sur absolument toute la gent féminine et que sa beauté n'avais d'égal que son esprit, on ne pouvait absolument pas mieux, c'était l'ultime perfection.Edouard Lexong,guerrier et garde du corps personnel de l'empereur Mingten, fut pris d'un amour démesuré pour cette femme,il prévoyait de s'échapper, de lui faire découvrir de nouveaux horizons, même au delà des frontières, goûter un nouvel air à ses côtés car se battre pour la volonté de l'empereur ne lui plaisait aucunement, il en avait marrer,de n'être qu'un pantin armé d'une épée,bon qu'à ôter la vie de pauvres hommes dans le même cas que lui.Quand il a compris que cet amour fut réciproque il devint heureux au point que son bonheur repoussa le maléfice mais cela suffira t-il ? APRES CEST LE VRAI LIVRE DONC JINTONG ON LUI FAIS PIPI SUR LE NEZ OK JINTONG???

Jintong (金童) est « l'enfant d'or » de la famille Shangguan, dernier-né après sept sœurs aînées, toutes nommées dans l'attente de la venue d'un garçon : Laidi, Zhaodi, Lingdi, Xiangdi, Pandi, Niandi, Qiudi, c'est-à-dire « fais venir le petit frère », « appelle le petit frère », « amène le petit frère », « pense au petit frère », « espère le petit frère », « songe au petit frère », et « réclame le petit frère ».

Né en 1939 et élevé sans père, Jintong ne se sèvre qu'avec grand-peine du lait de sa mère, ce dont il tire une obsession cosmique pour les seins - d'où le titre du livre. Les péripéties que rencontrent ses huit sœurs (la huitième, Yunü, étant sa jumelle), quoique fictives, sont un témoignage de la société paysanne chinoise depuis l'occupation japonaise jusqu'à l'économie socialiste de marché.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Shangguan Lüshi, la grand-mère
  • Shangguan Lushi, la mère
  • Shangguan Laidi, la fille ainée, mariée 1° à Sha Yueliang et mère de Sha Zaohua; 2° au muet Sun; et mère de Han Perroquet (fils de Han l'Oiseau)
  • Shangguan Zhaodi, la deuxième fille, concubine de Sima Ku et mère des jumeaux Sima Feng et Sima Huang.
  • Shangguan Lingdi, la troisième fille, Immortelle oiseau, mariée au muet Sun-Pas-Un-Mot et mère de deux fils muets.
  • Shangguan Xiangdi, la quatrième fille, prostituée
  • Shangguan Pandi, la cinquième fille, femme de Lu Liren, mère d'une fille, Lu Shengli
  • Shangguan Niandi, la sixième fille, mariée au pilote américain Babbitt
  • Shangguan Qiudi, la septième fille, vendue à la comtesse Rostov, devient médecin
  • Shangguan Yunü, la huitième fille, jumelle de Shangguan Jintong
  • Shangguan Jintong, le premier fils