Beautheil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beautheil
Mairie de Beautheil
Mairie de Beautheil
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Coulommiers
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Coulommiers
Maire
Mandat
Jean-François Perrin
2014-2020
Code postal 77120
Code commune 77028
Démographie
Gentilé Beautheillois
Population
municipale
724 hab. (2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 49″ N 3° 05′ 16″ E / 48.7636, 3.087848° 45′ 49″ Nord 3° 05′ 16″ Est / 48.7636, 3.0878  
Altitude Min. 89 m – Max. 157 m
Superficie 18,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beautheil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beautheil
Liens
Site web http://www.beautheil.fr

Beautheil (prononcé [bo.ˈɛj ]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Beautheillois. Au dernier recensement de 2011, la commune comptait 724 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Beautheil est une commune constituée de 17 hameaux se répartissant au nord sur le plateaux agricole et au sud au bord de la vallée verdoyante de l’Aubetin[1]. Les communes limitrophes incluent également : Saints (2,76 km), Mauperthuis (3,58 km), Chailly-en-Brie (4,01 km) Amillis (4,06 km) et Coulommiers[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Beutheil tire son nom mentionné en 1285 - Beltal[3], Belteil[3] et Bella Tillia ou « Beau Tilleul »[1]. Beautheil voudrait dire « dolmen » ou « table de pierre du Dieu Gaulois Bel »[1]. Comme toutes les communes briardes, Beautheil conserve une certaine empreinte de la domination romaine en Gaule[1]. La commune possède une église fondée à la fin du XVIe siècle ; elle est dédiée à Saint Martin et Sainte Anne qui sont représentés par deux statues en bois classées. Sur sa façade, un œil-de-bœuf laisse passer la lumière du soleil couchant faisant flamboyer le vitrail du XIXe siècle représentant Jeanne d'Arc patronne de France[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Jean-François Perrin   agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de Beautheil était de 565 habitants en 1999, 410 habitants en 1990, 381 habitants en 1982, 335 habitants en 1975 et 303 habitants en 1968[2],[4].

En 2011, la commune comptait 724 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 510 512 582 560 615 581 613 654
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
640 677 645 631 594 582 564 550 543
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
563 572 530 429 402 384 386 365 400
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
365 303 335 381 410 562 680 696 724
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Beautheil est spécialisé dans le tourisme. La commune propose des circuits pédestres d'une durée de 4 heures et d'un parcours de 14,5 km[1]. Elle possède également Le Musée de l'Abeille construit en pleine nature, en bordure de la route D15 ; il a été conçu pour présenter à tous les merveilles de la ruche, les bienfaits du miel, le travail de l'apiculteur et toute l'histoire des rapports entre l'homme et l'abeille[1].

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin-et-Sainte-Anne
  • L'église Saint-Martin-et-Sainte-Anne, église du XIIe siècle.
  • La Pierre-Fitte, également appelée « pignon de Sainte-Aubierge » et « menhir de Sainte-Flodoberthe », un menhir de plus de 3 m de hauteur, classé monument historique en 1889[7]. Ce menhir est également connu sous le non de Pignon de Saint-Aubierge ou Saint-Flodoberthe qui fut érigé vers 2500 avant J.-C[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Notre village », sur www.cc-trois-rivières.fr (consulté le 21 août 2012)
  2. a et b « Population Beautheil », sur Cartes France (consulté le 21 août 2012)
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées atome77.
  4. Source Cassini
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  7. « Notice no PA00086813 », base Mérimée, ministère français de la Culture