Beaumont-Hague

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beaumont-Hague
La rue Jallot en 1978
La rue Jallot en 1978
Blason de Beaumont-Hague
Blason
Beaumont-Hague
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Beaumont-Hague (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes de la Hague
Maire
Mandat
Bruno Léger
2014-2020
Code postal 50440
Code commune 50041
Démographie
Gentilé Beaumontais
Population
municipale
1 491 hab. (2011)
Densité 189 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 52″ N 1° 50′ 08″ O / 49.6644444444, -1.83555555556 ()49° 39′ 52″ Nord 1° 50′ 08″ Ouest / 49.6644444444, -1.83555555556 ()  
Altitude Min. 5 m – Max. 179 m
Superficie 7,90 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Beaumont-Hague

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Beaumont-Hague

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont-Hague

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont-Hague

Beaumont-Hague (prononcer /bomɔ̃ag/) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 1 491 habitants[Note 1] (les Beaumontais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Beaumont-Hague[1]
Digulleville Omonville-la-Rogue, Éculleville Gréville-Hague
Herqueville Beaumont-Hague[1] Gréville-Hague
Mer de la Manche Vauville Branville-Hague,
Sainte-Croix-Hague,
Vauville

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier seigneur de Bellemonte, fils de Honfroi de Vaux, serait le descendant du Danois Turuffe ou « Torf », dont proviendrait le nom de la ferme du Tourp.

On trouve parmi les compagnons d'armes de Guillaume le Conquérant, Roger de Beaumont, récompensé par de larges domaines en Angleterre où il s'allie avec la famille de Warwick, mais ce seigneur, Roger "barbatus", était positionné dans l'actuel département de l'Eure, à Pont-Audemer et à Beaumont-le-Roger, il appartient à une autre famille[2]. Deux siècles plus tard, un Thomas de Beaumont participe aux croisades aux côtés de Louis IX en 1248. Jean de Beaumont, chambellan du même roi, lui aurait présenté Thomas Hélye. Un autre Jean de Beaumont est général des armées de Louis X entre 1314 et 1316. À la mort de celui-ci, sa sœur Thomasse hérite de ses terres. Elle épouse en 1332 Raoul IV d'Argouges, fils de Raoul III d'Argouges et Jeanne de Semilly, qui fait construire le manoir de la Madeleine[3]

Jeanne de France donne en 1505 cette terre à Pierre Jallot, issue d'une famille originaire du Val de Saire, anoblie en 1478[4]. Son fils aîné, Jean, hérite des terres de la Hague et fait bâtir le château de Beaumont, en 1597, tandis que le fils cadet, François, reçoit le manoir de la Madeleine.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une station de radio-guidage Knickebein de la Luftwaffe (armée de l'air allemande) a été installé sur cette commune.

La référence au pays « Hague », utilisée depuis longtemps, est officialisée par le décret du 19 décembre 1991, après délibération du conseil général de la Manche du 23 mai 1990[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Blasonnement : D'azur au chevron d'argent chargé de trois merlettes du champ, celles en pointe affrontées, et accompagné de trois trèfles d'or.

Ces armes seraient celles de Thomasse de Beaumont, épouse de Raoul d'Argouges en 1332. Ce sont également celles des Jallot, seigneurs de la paroisse jusqu'à la Révolution[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1987 2014 Michel Laurent DVD Technicien Areva, conseiller général
2014[7] en cours Bruno Léger SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 491 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Bourgade atteignant un pic de 849 habitants en 1851, la commune a vu sa population plus que doubler entre 1962 et 1968, du fait de l'implantation de l'usine de retraitement de la Hague, et accueillait 1 714 habitants en 1990 avant la fin du « Grand chantier ».

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
508 538 601 838 884 895 883 839 849
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
801 776 706 679 665 663 634 594 614
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
606 632 621 550 495 480 513 559 506
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
474 1 010 1 005 1 361 1 714 1 381 1 295 1 291 1 484
2011 - - - - - - - -
1 491 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Beaumont-Hague s'est développée avec l'implantation de l'usine de retraitement de la Hague dans les années 1960. Bien que domiciliée sur la commune, l'usine est située sur Omonville-la-Petite, Digulleville, Jobourg et, dans une moindre mesure, Herqueville. Beaumont héberge plusieurs sous-traitants d'Areva NC (Mécachimie, STMI, Salvarem…). Chef-lieu de canton, il concentre également les équipements collectifs (collège, maison de la communauté de communes, piscine, bibliothèque, salles pour réunions publiques ou privées) et commerciaux (supermarché Super U et petits commerces : alimentation générale, quincaillerie, habillement, etc.).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

L'Étoile sportive Pointe Hague fait évoluer deux équipes de football en ligue de Basse-Normandie et une troisième équipe en division de district[12].

La piscine de la communauté de communes, outre le grand bassin, propose bassin ludique, saunas, hammam et jacuzzi.

Autres sports[modifier | modifier le code]

  • Le Judo club de la Hague.
  • Le Pointe-Hague Handball.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : IGN[13].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Roger barbatus (le barbu) décédé le 29 novembre 1094 ; Europaïsche Stammtafeln III (4) 700 Beaumont, Père Anselme II Meullent etc.
  3. Bulletin d'information no3, mairie de Beaumont-Hague, juillet 1986
  4. Base Mérimée, ministère de la Culture et de la communication
  5. Décret du 13 décembre 1991 portant changement de nom de communes, Journal Officiel no295 du 19 décembre 1991, p 16541
  6. http://perso.numericable.fr/~briantimms/chf/05bassenormandie.htm
  7. « Beaumont-Hague (50440) - Municipales », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 avril 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  10. Site du doyenné
  11. « Manoir de la Madeleine », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Et.S. Pointe de la Hague » (consulté le 23 mai 2009)
  13. Répertoire géographique des communes (http://professionnels.ign.fr/42/produits-gratuits/produits-gratuits-a-telecharger.htm).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :