Beatrice Arthur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Beatrice Arthur

Description de cette image, également commentée ci-après

Beatrice Arthur en 1987

Nom de naissance Bernice Frankel
Surnom Bea Arthur
Naissance 13 mai 1922
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 25 avril 2009 (à 86 ans)
Los Angeles, États-Unis
Profession Actrice
Films notables Maude (TV, 1972-78)
Mame (1974)
Les Craquantes (TV, 1985-92)

Beatrice Arthur, de son vrai nom Bernice Frankel, est une actrice américaine née le 13 mai 1922 à New York et morte le 25 avril 2009 à Los Angeles (Californie) des suites d'un cancer[1].

Connue pour sa personnalité explosive et sa voix grave et profonde, Bea Arthur (ainsi qu'elle est le plus souvent appelée aux États-Unis) a été la vedette de deux sitcoms extrêmement populaires : Maude (en) et The Golden Girls.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beatrice Arthur est née à New York mais a grandi dans le Maryland. Elle débute sa carrière au théâtre dans les années 1940. Elle est remarquée en 1954 à Broadway dans l'adaptation anglaise de L'Opéra de quatre sous (The Threepenny Opera en anglais) de Bertold Brecht et Kurt Weill, aux côtés de Lotte Lenya. En 1956-1957, elle effectue des apparitions régulières dans l'émission du comique Sid Caesar, Caesar's Hour.

Toujours à Broadway, elle crée le rôle de Yente dans Un violon sur le toit de Joseph Stein, Jerry Bock et Sheldon Harnick en 1964 avec Zero Mostel, puis celui de Vera Charles dans Mame de Jerry Herman, Jerome Lawrence et Robert E. Lee en 1966 aux côtés de Angela Lansbury, rôle qu'elle reprendra au cinéma en 1974.

Mais c'est le petit écran qui la révèle véritablement au grand public avec le rôle de Maude Finley dans la série All in the family en 1971. Son succès est tel qu'elle se voit offrir sa propre série dérivée (spin-off), simplement intitulée Maude, diffusée de 1972 à 1978 et qui sera adaptée en France sous le titre Maguy avec Rosy Varte dans les années 1980.

Sept ans plus tard, elle décroche le rôle de Dorothy Zbornak dans The Golden Girls (Les Craquantes en VF), diffusé de 1985 à 1992. La série qui rencontre un énorme succès ne s'interrompt qu'avec le départ de l'actrice qui souhaite passer à autre chose. Elle fait ensuite plusieurs apparitions dans des séries, notamment Malcolm, puis monte un one-woman show qu'elle joue à travers les États-Unis.

Elle meurt à son domicile de Los Angeles des suites d'un cancer[2]. Son décès intervient un peu moins d'un an après celui d'Estelle Getty, qui incarnait son espiègle et débridée maman dans The Golden Girls, alors que les deux comédiennes n'avaient qu'un an d'écart dans la vraie vie (Beatrice Arthur étant la plus âgée).

Elle a été mariée successivement au scénariste-producteur Robert Alan Aurthur et au réalisateur et metteur en scène Gene Saks dont elle a divorcé en 1978. Elle a deux fils, Matthew (né en 1961) et Daniel (né en 1964), adoptés durant son deuxième mariage.

Sa dernière apparition à la télévision en tant qu'actrice a lieu en 2001, dans la série Malcolm. Elle y interprète le temps d'un épisode le rôle de la baby-sitter du jeune Dewey, avec qui elle tisse des liens d'amitiés et finit par danser sur la chanson d'Abba, Fernando.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Beatrice Arthur et Angela Lansbury en 1989.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CNN.com
  2. Communiqué Associated Press