Beacon Towers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beacon Towers
Beacon Towers 1922 front elevation.jpg

Façade avant en 1922

Présentation
Style architectural
Type
château
Architecte
Date de construction
1917–1918
Commanditaire
Destination initiale
château
Propriétaire
Date de démolition
1945
Géographie
Pays
État
Comté
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’État de New York
voir sur la carte de l’État de New York
Red pog.svg

Beacon Towers étaient un château du Gilded Age situé à Sands Point (en), sur la côte Nord (en) de Long Island dans l'État de New York. Il a été construit enter 1917 et 1918 pour Alva Belmont, ex-femme de William Kissam Vanderbilt et veuve depuis 1908 de Oliver Belmont[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château a été conçu par Hunt & Hunt (en), les fils de Richard Morris Hunt Richard et Joseph[3]. C'est la dernière maison de Long Island à avoir été conçue par la firme[1].

Les historiens de l'architecture ont décrit le château comme un pur fantasme gothique, bien qu'il doive quelques éléments aux alcázars d'Espagne et aux châteaux des manuscrits médiévaux. L'intérieur contient une soixantaine de pièces principales. Le bâtiment était recouvert de stuc blanc[1].

En février 1924, Alva Belmont acquit la propriété mitoyenne de Sands Point Light (en) aux enchères pour 100 000 $ (soit 1 300 000 $ actuels) pour isoler sa propriété.

Trois ans plus tard, la propriété était vendue à William Randolph Hearst, qui fit des rénovations : le toit fut surélevé et des lucarnes ajoutées, des fenêtres agrandies ou fermées et l'entrée réaménagée. Hearst revendit la propriété en 1942 et elle fut démolie en 1945. Un lotissement a été réalisé plus tard sur le site, mais la maison du gardien subsiste[2],[4].

Littérature[modifier | modifier le code]

Les spécialistes de la littérature croient que le château a inspiré le roman de 1925 de F. Scott Fitzgerald Gatsby le Magnifique[4], qui décrit la maison de Jay Gatsby comme « Une imitation d'un hôtel de ville en Normandie, avec une tour sur le côté, tout neuf sous une mince couche de lierre, avec une piscine de marbre et plus de quarante acres de terrain. »[5]

Beacon Towers a également inspiré la maison de Gatsby dans l'adaptation du roman par Baz Luhrmann en 2013 avec Leonardo DiCaprio Gatsby le Magnifique[6].


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b et c (en) Robert B. Mackay, Anthony K. Baker et Carol A. Traynor (préf. Brendan Gill), Long Island Country Houses and Their Architects, 1860-1940, New York, Society for the Preservation of Long Island Antiquities in association with W.W. Norton & Co.,‎ 1997, 563 p. (ISBN 0-393-03856-4 et 978-0-393-03856-9, OCLC 35042861, LCCN 96030375), p. 231–232.
  2. a et b (en) « Ruins and Remnants », Long Island's Gold Coast-Ruins (consulté le 25 janvier 2014).
  3. (en) Hunt & Hunt, architects, « Beacon Towers, Sands Point, Long Island, New York. First floor plan », sur Bibliothèque du Congrès,‎ 1917 (consulté le 25 janvier 2014).
  4. a et b (en) Monica Randall, The Mansions of Long Island's Gold Coast, New York, Rizzoli,‎ 2003, 303 p. (ISBN 0-8478-2649-X et 978-0-8478-2649-0, OCLC 53029779, LCCN 2003104986), p. 275-277.
  5. « A factual imitation of some Hotel de Ville in Normandy, with a tower on one side, spanking new under a thin bead of raw ivy, and marble swimming pool and more than forty acres of land. »

    — F. Scott Fitzgerald, The Great Gatsby

  6. (en) Cathy Whitlock, « Designer Catherine Martin Teases the Decadence of Baz Luhrmann's 'The Great Gatsby' », sur www.hollywoodreporter.com, The Hollywood Reporter,‎ 26 avril 2013 (consulté le 25 janvier 2014).