Bayet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bayet
Église Saint-Marcel
Église Saint-Marcel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Saint-Pourçain-sur-Sioule
Intercommunalité Communauté de communes en Pays Saint-Pourcinois
Maire
Mandat
Bernard Daniel
2014-2020
Code postal 03500
Code commune 03018
Démographie
Population
municipale
674 hab. (2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ 57″ N 3° 16′ 10″ E / 46.2491666667, 3.2694444444446° 14′ 57″ Nord 3° 16′ 10″ Est / 46.2491666667, 3.26944444444  
Altitude Min. 237 m – Max. 290 m
Superficie 22,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Bayet

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Bayet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bayet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bayet

Bayet est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située en Limagne bourbonnaise au sud de Saint-Pourçain-sur-Sioule.

Bayet est limitrophe avec 7 communes :

Rose des vents Chareil-Cintrat Saint-Pourçain-sur-Sioule Loriges Rose des vents
N
O    Bayet[1]    E
S
Barberier,
Étroussat
Broût-Vernet Saint-Didier-la-Forêt

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Sioule.

Transports[modifier | modifier le code]

Le centre-bourg est à l'écart de la route départementale 2009 ; son accès est possible par le carrefour giratoire près du lieu-dit « La Grange Coupée » par la RD 406. Ce carrefour est aussi l'origine de la route départementale 6 menant à Saint-Didier-la-Forêt et à l'agglomération vichyssoise (Saint-Rémy-en-Rollat, Bellerive-sur-Allier, Vichy).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Un contrat communal d'aménagement de bourg a été signé en 2014, pour une durée de 3 ans, dans le but de mettre en valeur les entrées de bourg et l'aménagement des chemins piétons, pour un montant de 540 000 €[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne commune de Martilly a été réunie à Bayet en 1807.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale et maires[modifier | modifier le code]

Le maire sortant a été réélu aux élections municipales de 2014. Quatre adjoints ont été élus[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Bernard Daniel[4]   sans profession

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Bayet est le siège du SICTOM Sud Allier[5], regroupant les déchèteries du sud du département de l'Allier, sur sept communautés de communes (en Pays Saint-Pourcinois, Varennes Forterre, Pays de Lapalisse, Montagne bourbonnaise, Bassin de Gannat, Sioule, Colettes et Bouble, Bocage Sud), les communes isolées de Voussac et Sorbier, ainsi que la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier (à l'exception de Bellerive-sur-Allier, Cusset et Vichy dont la communauté d'agglomération a la compétence) totalisant 95 000 habitants[6].

Sur tout le périmètre du SICTOM, 28 000 tonnes d'ordures ménagères ont été collectées[6].

La déchèterie comprend une usine d'incinération. Ce site a traité plus de 70 000 tonnes de déchets incinérés en 2013[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 674 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
535 584 563 1 002 1 069 1 108 1 079 1 080 1 088
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 132 1 140 1 115 1 134 1 104 1 154 1 066 1 013 956
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
939 965 1 002 847 809 763 738 716 729
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
664 607 593 528 556 606 643 663 669
2011 - - - - - - - -
674 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

La commune abrite une centrale électrique à cycle combiné gaz, la 3CB (pour Centrale à Cycle Combiné de Bayet), propriété de l'énergéticien suisse Alpiq. Entrée en service en 2011, et d'une capacité de 408 mégawatts, elle produit en moyenne annuellement environ 1,6 milliard de kWh, soit l’équivalent de la consommation de 400 000 foyers[9]. 3CB a coûté 300 millions d'euros[10]. Son installation sur Bayet a été favorisée par la présence sur la commune d'un important poste électrique haute-tension de RTE et d'un gazoduc de GRTgaz.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église romane auvergnate, dédiée à saint Marcel et inscrite Monument Historique par arrêté du 17 mai 1933[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bayet sur Lion 1906
  2. « Le contrat d'aménagement du bourg signé », La Montagne, Vichy,‎ 31 mai 2014, p. 22.
  3. « Troisième mandat pour Bernard Daniel », La Montagne, Vichy,‎ 5 avril 2014, p. 22.
  4. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 26 juin 2014).
  5. Site du SICTOM Sud Allier
  6. a, b et c Rapport d'activité 2013 - SICTOM Sud Allier
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  9. Descriptif de la centrale sur le site d'Alpiq
  10. Stéphanie Ména (textes) et Philippe Bigard (photos), « Une demi-centrale nucléaire », La Montagne,‎ 12 novembre 2013.
  11. « Notice no PA00092984 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]