Bayac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bayac
Le bourg et l'église de Bayac.
Le bourg et l'église de Bayac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Beaumont-du-Périgord
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Annick Carot
2014-2020
Code postal 24150
Code commune 24027
Démographie
Population
municipale
351 hab. (2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 16″ N 0° 43′ 37″ E / 44.8044444444, 0.72694444444444° 48′ 16″ Nord 0° 43′ 37″ Est / 44.8044444444, 0.726944444444  
Altitude Min. 42 m – Max. 173 m
Superficie 10,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Bayac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Bayac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bayac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bayac

Bayac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Couze à Bayac.

Au sud du département de la Dordogne, en Bergeracois, la commune de Bayac est arrosée par la Couze.

L'altitude minimale, 42 mètres, se trouve au nord, au lieu-dit Bourzac, là où la Couze quitte la commune et entre sur celle de Couze-et-Saint-Front. L'altitude maximale avec 173 mètres est localisée au sud, près du lieu-dit la Vergne[1].

Le village de Bayac, baigné par la Couze et traversé par la route départementale (RD) 27, en bordure de la RD 660, se situe, en distances orthodromiques, quatre kilomètres au sud-sud-ouest de Lalinde et vingt kilomètres à l'est-sud-est de Bergerac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bayac est limitrophe de six autres communes.

Communes limitrophes de Bayac
Couze-et-Saint-Front Pontours
Lanquais Bayac Bourniquel
Monsac Beaumont-du-Périgord

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune se réfère à un nom de personnage gallo-roman, Bajus, Baius ou Badius, suivi du suffixe -acum[2],[3] indiquant le « domaine de Bajus, Baius ou Badius ».

En occitan, la commune porte le nom de Baiac[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendeloque en coquillage retrouvée lors de fouilles dans l'abri de la Gravette.

Le site de la Gravette, situé sur la commune, a donné son nom au Gravettien[2], une phase du Paléolithique supérieur.

La première mention écrite connue du lieu, tardive, remonte à l'an 1479 sous la forme Hospitium de Bayaco[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1998 mars 2008 Jean-Jacques Arnouil    
mars 2008 (réélue en mars 2014[4]) en cours Annick Carot SE[5] puis PS[6] Assistante familiale

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, Bayac comptait 351 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2004, 2009, 2014, etc. pour Bayac[7]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
446 280 516 417 622 636 657 661 680
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
673 708 714 588 589 582 540 519 458
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
426 548 421 308 310 332 312 311 350
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
401 348 308 304 328 326 367 382 359
2011 - - - - - - - -
351 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. la Vergne sur Géoportail. Consulté le 8 novembre 2014.
  2. a, b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 44
  3. a et b Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 5 février 2014.
  4. « Annick Carot a été réélue maire », Le Démocrate de Bergerac, no 696,‎ 1er mai 2014, p. 20
  5. Voici vos 557 maires, supplément à Sud Ouest édition Dordogne du 3 avril 2008, p. 3.
  6. [1], consulté le 6 novembre 2014.
  7. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 5 février 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  10. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 octobre 2012.
  11. « Château de Bayac », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 octobre 2012.
  12. « Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens. », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 octobre 2012.
  13. « Gisement de la Gravette », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 30 octobre 2012.