Bavaria (bière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Bavaria S. A. (brasserie colombienne).

Bavaria (bière)

Création Avant 1680
Forme juridique Public
Siège social Drapeau des Pays-Bas Lieshout (Pays-Bas)
Direction Jan Renier Swinkels[1]
Activité Brasserie, Distribution
Produits Bière, boissons non-alcoolisées, malt
Site web http://www.bavaria.nl Bavaria
Chiffre d’affaires en diminution 504 millions (2014)[1]
-0,8%
Résultat net en augmentation 24 7 millions (2014)[1]
+60%
Bavaria 8.6 Original

Bavaria N.V. est une brasserie néerlandaise établie dans Lieshout, commune de Laarbeek, dans le Brabant-Septentrional. Avec une puissance totale d'environ six millions d'hectolitres par an[1], la compagnie est la deuxième plus grande brasserie des Pays-Bas, derrière Heineken. Une grande partie des produits sont exportés. Bavaria est le plus connue en Australie, l'Afrique du Sud et dans plusieurs pays d'Europe de l'Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la brasserie Bavaria peut être retracée à 1680. Dans un compte de taxes municipales de cette année Dirk Vereijken est enregistré en tant que propriétaire d'une brasserie à Kerkdijk (Digue de l'Église) dans Lieshout. Au cours de trois générations consécutives cette brasserie a été transmise de père en fille, puis pendant sept générations de père en fils. Vereijken, Van Moorsel et Moorrees étaient les noms de famille liés à cette brasserie de 1680 jusqu'à 1773. Depuis lors, les brasseurs de Lieshout sont membres de la famille Swinkels.

En 1924, la famille a construite une plus grande brasserie dans laquelle elle a commencé de brasser une bière par la méthode de fermentation basse. Au Pays-Bas cette bière s'appellait en ce temps Beiers Bier (Bière de Bavière). C'est pour ça que la brasserie changeait le nom De Kerkdijk pour Bavaria. En 1940, la société a établie ses propres malteries. Dans les années 1970, Bavaria a commencée avec l'exportation de la bière, qui est maintenant exportée vers 120 pays. En 1978 Bavaria a introduit une des premières bières non alcoolisées dans le monde. En 1992, la marque se lançait sur le marché français. Le groupe Bavaria a achèté en 1998 la brasserie de l'Abbaye de Koningshoeven (fondée en 1884) qui fabrique les seules bières trappistes des Pays-Bas. À ce jour, la direction de Bavaria est formée par des membres de la septième génération de Swinkels.

Bavaria en France[modifier | modifier le code]

On peut trouver sur le marché français plusieurs bières issues de la brasserie Bavaria :

  • la 8.6 (blonde de spécialité),
  • la 8.6 red (ambrée naturellement rouge),
  • la 8.6 gold (blonde sélectionnée),
  • la 8.6 absinthe (blonde spéciale),
  • la 8.6 Extreme (portée à 10,5%)
  • la Bavaria Premium (blonde spéciale),
  • la Bavaria Malt 0,0% (sans alcool) et Malt pomme 0,0% (aromatisée sans alcool)
  • la Bavaria Wit 0,0% (blanche sans alcool)
  • la Bavaria Rosé 0.0% (blanche sans alcool aromatisée à la framboise).

Dans la chanson Les temps changent le rappeur MC Solaar déplore qu'il n'y a « plus d'athlètes sur les pistes/ on assiste/ à des compètes de huit-six ».

La huit-six est souvent associée au monde des sans domicile fixe, à cause de son haut degré d'alcool pour un prix relativement bas[2].

La brasserie de Bavaria à Lieshout

Affaires juridiques[modifier | modifier le code]

La marque Bavaria s'est fait remarquer lors d'un scandale au cours du mondial de football de 2010[3]. En habillant des supportrices néerlandaises lors du match Pays-Bas Danemark, la brasserie est soupçonnée d'essayer de se faire de la publicité tout en n'étant pas sponsor de la compétition.

Notes et références[modifier | modifier le code]