Bauru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bauru
Surnom : Cidade sem limites
Devise : Custos vigilat
Blason de Bauru
Héraldique
Drapeau de Bauru
Drapeau
Vue de Bauru
Vue de Bauru
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État État de São Paulo São Paulo
Langue(s) portugais
Maire Rodrigo Agostinho (PMDB)
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-4
Démographie
Gentilé bauruense
Population 359 429 hab.[1] (04/2009)
Densité 534 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 11′ 07″ S 49° 02′ 02″ O / -22.1854, -49.033922° 11′ 07″ Sud 49° 02′ 02″ Ouest / -22.1854, -49.0339  
Altitude 526 m
Superficie 67 348,8 ha = 673,488 km2
Divers
Date de fondation
1er août 1896
Localisation
Localisation de Bauru sur une carte
Localisation de Bauru sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Bauru

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Bauru
Liens
Site web http://www.bauru.sp.gov.br/

Bauru est une municipalité brésilienne située dans l'État de São Paulo.
Fondée en 1896, elle a una altitude de 526 m, une surface de 673,5 km2, avec 350 492 habitants.

C'est un grand centre universitaire où se trouve notamment un campus de l'Université de São Paulo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après 1850, les pionniers de São Paulo et du Minas Gerais commencèrent à explorer la région comprise entre la Serra de Botucatu, le Rio Tietê, le Rio Paranapanema et le Rio Paraná; région habitée par les Indiens Kaingang.

À partir de cette époque, l'occupation commença et se poursuivit malgré les attaques des Kaingang et, en 1888, Bauru fut érigée en district de Pederneiras et en municipalité le 1er août 1898. La nouvelle municipalité survécu du café, dans les terres les moins fertiles de l'État, et devient, en 1906 le point de départ du chemin de fer vers la Bolivie.

La faible fertilité de la terre aux environs de la ville fait que les secteurs terciaires se sont développés au détriment de l'agriculture. Cette tendance s'est renforcée par la présence d'Universités. Durant les premières décades du XXe siècle, Bauru devint un centre d'attraction économique avec une forte immigration italienne, espagnole, portugaise et japonaise et, plus récemment, bolivienne, argentine, chilienne, palestine et norte-américaine.

Économie[modifier | modifier le code]

La décadence du chemin de fer et la croissance de villes comme Marília, Presidente Prudente et Araçatuba freinèrent plus récemment la croissance de la ville qui reste le principal pôle économique de l'ouest de l'État de São Paulo grâce à son activité universitaire et à son réseau de routes et au chemin de fer.
Bauru possède un aéroport (code AITA : JTC).

Le nom de la ville[modifier | modifier le code]

L'hypothèse la plus acceptée sur l'origine du nom de Bauru est que la région aurait été connue des Kaingangs comme la terre d'une herbe nommée «uba» utilisée pour confectionner des panniers et d'un oiseau dénommé «uru», type de galinacée.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'altitude moyenne de la ville est de 526 mètres. Son climat est tropical humide. Elle est baignée par les Rios Bauru et Batalha. La végétation primitive de forêt atlantique a été substituée par du cérrado. Les précipitations maxima sont de 286 mm et les températures moyennes extrêmes de 19 et 32° La ville est coupée par les routes d'État suivantes :

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]