Baume & Mercier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baume (homonymie).

Baume & Mercier

Description de l'image  Baume-et-Mercier New Logo Small.jpg.
Création 1830
Personnages clés

William Baume & Paul Mercier (Fondateurs)

Alain Zimmermann (PDG)
Forme juridique Filiale de Richemont
Siège social Drapeau de Suisse Genève (Suisse)
Produits Horlogerie, joaillerie
Site web baume-et-mercier.fr

Baume & Mercier, est une société suisse d'horlogerie de luxe fondée en 1830, filiale du conglomérat de luxe Richemont.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paul Mercier et William Baume

L'entreprise Baume & Mercier a été fondée sous le nom de "Frères Baume" en 1830, par les frères Louis-Victor et Célestin Baume, qui ouvrirent leur commerce de montres à "Les Bois", un village dans le Jura Suisse. Le fabricant de montres suisses prit son essor au niveau international en établissant une succursale du nom de "Baume Brothers" à Londres en 1921, ce qui engendra son expansion à travers l'Empire britannique. À la fin du 19e siècle, la société s'était forgée une solide réputation internationale, ses montres battirent des records de précision et gagnèrent ainsi de nombreuses compétitions de précision chronométrique[1].

En 1918, le directeur de la société, William Baume, établit un partenariat avec Paul Mercier afin de fonder "Baume & Mercier" à Genève. La société se spécialisa dans la fabrication de montres-bracelet, et toute particulièrement de modèles "conçus" de manière non conventionnelle, ne possédant pas la forme ronde traditionnelle. En 1919, Baume & Mercier obtint le Poinçon de Genève, la plus haute distinction internationale pour l'excellence horlogère[1].

Le modèle Galaxie mis sur le marché dans les années '70

Au cours des "Années Folles" la marque adhéra à l'émancipation des femmes. Au cours des années '40, Baume & Mercier lança un grand nombre de collections de montres modernes pour femme, et plus particulièrement la Marquise[1].

Au cours des années '70, Baume & Mercier mit sur le marché des montres telles que les modèles Galaxie et Stardust. En 1973, Baume & Mercier présenta la Riviera, l’une des premières montres de sport en acier. En 1988, le fabricant suisse rejoignit le groupe Richemont[1].

Aujourd'hui, la marque propose les collections Clifton, Classima, Hampton et Capeland pour les hommes, et les collections Hampton et Linea pour les femmes[1].

Ambassadeurs[modifier | modifier le code]

Alain Zimmermann PDG de Baume & Mercier avec Gwyneth Paltrow ambassadrice de la marque

Les célébrités ambassadrices de Baume & Mercier sont notamment Gwyneth Paltrow[2]. Emmanuelle Chriqui[3], Andy Garcia[4], Gary Sinise[5], Ashton Kutcher[6], David Duchovny[7], Teri Hatcher, Kim Basinger, Evangeline Lily[2], et Kiefer Sutherland[8]. La campagne de soutien par les célébrités "Baume & Mercier & Me" permit de réunir des fonds pour les œuvres de charité[7].

Collection actuelle[modifier | modifier le code]

Montre du modèle Capeland

Les modèles actuels de la collection Baume & Mercier[9]:

  • Hampton - collection vintage de forme rectangulaire, basée sur les montres Baume & Mercier des années '40, dans le style Art déco[10]
  • Capeland - collection de chronographes vintage[11]
  • Classima - collection de montres classiques minimalistes
  • Linea - collection de montres pour femmes avec bracelets interchangeables[12]
  • Clifton - collection vintage basée sur les montres Baume & Mercier des années '50[13],[14]

Ordre de prix[modifier | modifier le code]

Avec un prix de vente moyen se situant entre 2 000 $ et 5 000 $ , les montres Baume & Mercier se situent dans le segment du marché des montres de luxe de moyenne catégorie[15].

Anciennes collections[modifier | modifier le code]

Le chronographe de Riviera Sport 8724
  • Riviera - collection de chronographes de sport. Pour commémorer le jeu parfait qu'il remporta le 29 mai 2010, Roy Halladay de Philadelphia Phillies acheta 60 chronographes Riviera Sport 8724 personnalisés, pour chaque membre de son équipe et l'ensemble du personnel du club, pour exprimer sa reconnaissance[16],[17],[18].
  • Diamant – collection pour femme à la signature couronne « diamant ovale »[19]
  • Iléa - collection pour femme, 30 mm de diamètre, avec couronne au diamant excentré[20]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Histoire », Baume & Mercier
  2. a et b « Gwyneth Paltrow Clocks Face Time for Baume & Mercier », Women's Wear Daily,‎ 10 janvier 2011
  3. « Exclusive Interview: Emmanuelle Chriqui and Baume & Mercier », A Timely Perspective,‎ 5 février 2013
  4. « Celebrity Endorsers Engage Latino Consumers », Hispanic Retail 360,‎ avril 2013
  5. « Celebrity watch: Are you a Brad or a James? », Pittsburgh Post-Gazette,‎ 11 janvier 2007 (lire en ligne)
  6. « Luxury Watch Brands Turn to Target Marketing », Women's Wear Daily,‎ 26 mars 2009
  7. a et b « Time with a conscience », The Australian,‎ 2 septembre 2009
  8. « The watch brand ambassadors », The Times of London,‎ 14 avril 2011 (lire en ligne)
  9. « L'univers de nos collections », Baume & Mercier
  10. « Baume & Mercier's Hamptons move », GQ,‎ 14 octobre 2011 (lire en ligne)
  11. « Watch Test: Baume & Mercier Capeland Chronograph », WatchTime,‎ 13 août 2013
  12. « Timeless Luxury: The Baume & Mercier Linea Interchangeable Wrap Watch », Second City Style,‎ 26 septembre 2012
  13. « Baume & Mercier: The Clifton Series », AskMen
  14. « A Watch We Like: The Baume & Mercier Clifton », Esquire,‎ 24 avril 2013 (lire en ligne)
  15. « Market Focus USA: No rainbows, but a glimpse of the sun », Europa Star,‎ 12 septembre 2012
  16. « A perfect gift », The Philadelphia Inquirer,‎ 24 août 2010 (lire en ligne)
  17. « Baume & Mercier Riviera Sport Chronograph », AskMen
  18. « Phillies Pitcher Roy Halladay Buys 60 Baume & Mercier Watches For Teammates After Perfect Game », Hodinkee,‎ 25 août 2010
  19. « Baume & Mercier Diamant Watches For Women », Luxist
  20. « Inspired Baume & Mercier », South China Morning Post,‎ 23 mai 2008 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :