Baudour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baudour
L’église Saint-Géry (XVe et XVIe siècles)
L’église Saint-Géry (XVe et XVIe siècles)
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Mons
Commune Saint-Ghislain
Code postal 7331
Zone téléphonique 065
Démographie
Gentilé Baudourois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 29′ N 3° 49′ E / 50.483, 3.81750° 29′ Nord 3° 49′ Est / 50.483, 3.817  
Superficie 2 359 ha = 23,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative de Hainaut
City locator 14.svg
Baudour

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Baudour

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Baudour
Liens
Site officiel 7331.be

Baudour est une section de la ville belge de Saint-Ghislain, située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Communes fusionnées de l'entité de Saint-Ghislain[modifier | modifier le code]

Saint-Ghislain, Baudour, Hautrage, Neufmaison, Sirault, Tertre, Villerot.

Histoire[modifier | modifier le code]

Baudour nous a laissé des traces du Paléolithique, du Néolithique, des Gaulois et de la période romaine (nécropoles). Cependant, ce sont la maison de Ligne et son château, situé autrefois dans le parc, la manufacture de porcelaine et l'exploitation des sources minérales ferrugineuses, connues depuis le XVIIIe siècle, qui marquent la mémoire.

Baudour était, durant l'Ancien Régime, l'une des douze pairies du Hainaut. À ce titre, elle possédait un château, malheureusement aujourd'hui disparu. Celui-ci a connu une longue histoire architecturale et a été la propriété d'une des plus illustres familles hennuyères, les Ligne. Des traces de ce château sont encore visibles dans le parc communal.

Le château gothique (XIVe siècle) : D'après les descriptions de l'époque, il s'agissait d'un bâtiment carré, entouré de douves et haut de deux niveaux. Le château du XVIIIe siècle : Il s'agissait d'une longue bâtisse de dix-sept travées. Les deux niveaux sont construits en briques et pierre. Les chaînages à refends et le rythme régulier des baies à arc surbaissé lui conféraient un reste de classicisme. Il était couvert d'un toit en bâtière et de toitures à la Mansart sur les angles.

En 1977, comme les autres communes du pays, Baudour fusionna avec les communes de Saint-Ghislain, Tertre, Hautrage, Neufmaison, Sirault et Villerot pour constituer la nouvelle entité de Saint-Ghislain de plus de vingt-deux mille habitants.

Personnalités nées dans la localité[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Leblois, Saint-Ghislain/Baudour : monnaie gallo-romaine au lieu-dit "Couture de Roudelet", Chronique de l'Archéologie wallonne, 6, 1998, p. 27.
  • Éric Leblois, Bilan de cent cinquante années de découvertes archéologiques à Baudour. Première partie : Fouilles, découvertes fortuites et prospections, Annales du Cercle d'histoire et d'archéologie de Saint-Ghislain et de la région, 8, 2000, p. 127-242, 26 figures.
  • Daniel Pacyna, Les anciennes fosses à houille du Bois de Baudour, Annales du Cercle d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Ghislain et de la région, 9, 2002, p. 39-64.