Baudoin d'Avesnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Baudouin d'Avesnes ou Bauduin d'Avesnes[1] (v. 1219- †1289) est un chevalier, seigneur de Beaumont, dans le Hainaut, à qui est attribuée traditionnellement une Chronique universelle en ancien français allant jusqu'en 1278, dont il est peut-être le commanditaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né vers 1219, dans le comté de Luxembourg, d’un mariage reconnu a posteriori par l’Église (son père Bouchard d'Avesnes ayant été sous-diacre).

Sa mère, la comtesse Marguerite II de Flandre, remariée à Guillaume III de Dampierre, cherchant à faire admettre son illégitimité pour favoriser ses enfants du second lit, il fut finalement reconnu, avec son frère Jean Ier d'Avesnes, comme fils légitime sur intervention de saint Louis et du légat du pape et obtint la seigneurie de Beaumont (Hainaut) en apanage dès 1246. Le pape Innocent IV lui-même confirma cette sentence le 17 avril 1250.

En lutte avec sa mère et ses frères utérins, on a prétendu qu’avec son frère Jean d’Avesnes, comte de Hainaut, il fut responsable de l’accident qui coûta la vie à l'un de ses demi-frères au cours d’une joute à Trazégnies en 1251 : Guillaume de Dampierre y fut en effet piétiné par des chevaux.

Après l'édit de Péronne (1256), et la mort de son frère Jean, il se réconcilia avec sa mère qui l’envoya même en mission de représailles à Namur en 1263.

En 1287 Baudouin d’Avesnes vendit Dunkerque et Warneton au comte de Flandre Guy de Dampierre.

Baudouin fonda une chapelle chez les cordeliers de Valenciennes et institua dans cette ville une fête marchande le jour de la Saint Mathieu.

Mort au Quesnoy en avril 1289. Inhumé le 10 avril 1289 chez les Cordeliers de Valenciennes dans un tombeau de marbre entre le chœur et la chapelle St Jacques. Son épitaphe était ainsi rédigée : « Ci-gist noble chevalier Bauduin d'Avesnes, seigneur de Beaumont, second fils de Marguerite comtesse de Flandres et de Hainau, qui trépassa l’an mcclxxxix ».

Descendance[modifier | modifier le code]

Il épousa Félicité de Coucy, fille de Thomas de Coucy et de Mahaud de Rethel dont il eut deux enfants:

Ascendance[modifier | modifier le code]

La « Chronique de Baudouin d'Avesnes »[modifier | modifier le code]

C'est une vaste compilation historiographique en fait anonyme, en ancien français, racontant l'histoire du monde depuis la Création jusqu'en l'an 1278 (chronique universelle). À mesure qu'on s'approche du XIIIe siècle, l'intérêt se concentre sur la Flandre et le Hainaut, et particulièrement sur la généalogie des familles issues de ces deux comtés. Le Speculum historiale de Vincent de Beauvais est mis très largement à contribution. Sont également utilisés : la Chronique de Sigebert de Gembloux, la Chronique du Hainaut de Gilbert de Mons, une traduction française de l'Historia de Guillaume de Tyr (et ses continuateurs), le texte intitulé Faits des Romains. C'est en fait une compilation sans originalité, d'ailleurs énorme (occupant trois gros volumes in-folio), et qui fut abrégée dès la fin du XIIIe ou le début du XIVe siècle (seconde rédaction, intitulée Chronique abrégée de Baudouin d'Avesnes, avec quelques ajouts concernant notamment la généalogie des familles de la région). Cette Chronique abrégée a été la plus diffusée, et dans plusieurs manuscrits elle apparaît avec des continuations, notamment une version également abrégée de la Chronique normande du XIVe siècle (un récit qui couvre la période 1294-1372), et d'autres morceaux qui poussent le récit jusqu'à la fin du XIVe siècle. Il y a également eu une version latine partielle (Ex Cronicis Haynoniensibus recollectis per Magistrum Balduinum de Avennis).

Édition partielle[modifier | modifier le code]

Joseph Kervyn de Lettenhove (éd.), « Chronique de Baudouin d'Avesnes », in Istore et chroniques de Flandres, d'après les textes des divers manuscrits, t. II, Bruxelles, Hayez, 1880, p. 555-696.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la ville de Beaumont par Théodore Bernier
  2. La Maison d'Avesnes sur site FMG