Batoș

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Batoș
Blason de Batoș
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Mureș
Maire
Mandat
Dumitru Cotroi PSD
2008
Code postal 547 085
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 4 194 hab. (2007)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 53′ N 24° 40′ E / 46.88, 24.6746° 53′ Nord 24° 40′ Est / 46.88, 24.67  
Altitude 409 m
Superficie 8 367 ha = 83,67 km2
Divers
Cours d'eau Luț
Localisation
Localisation de Batoș dans le județ de Mures
Localisation de Batoș dans le județ de Mures

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Batoș

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Batoș

Batoș (Bátos en hongrois, Botsch en allemand, Bootsch en dialecte saxon) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Batoș est située dans le nord du județ, à la limite avec le județ de Bistrița-Năsăud, sur la rivière Luț, affluent de la rive droite du Mureș, dans les collines du Mureș (Dealurile Mureșului), à 15 km au nord de Reghin et à 47 km au nord de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des quatre villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Batoș (1 355), siège de la municipalité ;
  • Dedrad (1 526) ;
  • Goreni (690) ;
  • Uila (602).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1228 sous le nom de Batus. Les villages de la communes ont été fondés par des colons allemands durant le Moyen Âge et ont gardé une majorité de population allemande jusqu'en 1945.

La commune de Batoș a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, Batoș a été rattachée au comitat de Kolozs (Cluj en roumain) .

La commune de Batoș a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Elle a été de nouveau occupée par la Hongrie de 1940 à 1944. Elle est redevenue roumaine en 1945. La communauté allemande qui comptait 3 965 personnes en 1941 n'en comptait plus que 904 en 1956 et seulement 146 en 1992, après la révolution de 1989.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Batoș compte 13 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Dumitru Cotroi (PSD)a été élu maire de la commune[2].

Élections municipales de 2008[3]
Parti Nombre de conseillers
Parti social-démocrate (PSD) 6
Parti national paysan chrétien démocrate 1
Parti national libéral (PNL) 1
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 1
Parti démocrate-libéral (PD-L) 1
Parti conservateur 1
Parti de la Nouvelle Génération - Chrétien-démocrate (PNG) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[4] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1900, la commune comptait 489 Roumains (9,31 %), 512 Hongrois (9,74 %) et 4 072 Allemands (77,49 %)[5].

En 1930, on recensait 441 Roumains (9,16 %), 451 Hongrois (9,37 %), 3 624 Allemands (75,28 %) et 292 Tsiganes (6,07 %).

En 2002, 2 867 Roumains (68,70 %) côtoient 811 Hongrois (19,43 %), 100 Allemands (2,39 %) et 390 Tsiganes (9,34 %)[4]. On comptait à cette date 1 500 ménages et 1 440 logements[6].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
5 323 4 851 5 104 5 255 4 814 5 036 4 816 4 024 4 173
2007 - - - - - - - -
4 194[7] - - - - - - - -


Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, l'arboriculture (vergers) et l'élevage.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la route régionale DJ154 qui relie Reghin et Bistrița.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]