Batek (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Batek.
Un Batek allume du feu selon la méthode traditionnelle

Les Batek ou Bateq sont une population autochtone de la péninsule Malaise, catégorisés à ce titre Orang Asli ("gens des origines") par le gouvernement malaisien. Au nombre d'environ 750, ils vivent dans les forêts humides de la péninsule. En raison d'empiètements successifs, leur zone d'habitation se réduit aujourd'hui au Taman Negara (le parc national de la péninsule). Les Batek sont des nomades et chasseurs-cueilleurs[1].

C'est une société matrilinéaire.

Les premiers textes sur les Batek datent de 1878, écrits par l'explorateur et naturaliste russe Nikolaï Mikloukho-Maklaï[2]

Langue[modifier | modifier le code]

La langue batek appartient au groupe dit des langues asliennes de la branche môn-khmer des langues austroasiatiques[3].

  1. Bonta, Bruce D. Peaceful Peoples: an Annotated Bibliography ISBN 0-8108-2785-9. Metuchen NJ: Scarecrow, 1993 Page 29-31
  2. Endicott, Kirk, "The Batek of peninsular Malaysia", The Cambridge Encyclopedia of Hunters and Gatherers, ISBN 0-521-57109-X, 2004, page 298
  3. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kirk M. Endicott and Karen L. Endicott, "The Headman Was a Woman: The Gender Egalitarian Batek of Malaysia" (Waveland, 2008).

Voir aussi[modifier | modifier le code]