Batcham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Batcham
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Géographie
Coordonnées 5° 32′ N 10° 14′ E / 5.533, 10.233 ()5° 32′ Nord 10° 14′ Est / 5.533, 10.233 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Batcham

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Batcham

Batcham est le nom d'une commune du Cameroun, en Afrique.

La commune de Batcham a été créée en 1963. Elle comprend trois chefferies supérieures dont deux de premier degré, Bangang et Batcham, et une de deuxième degré, Bamougong. Il y a environ 165 chefferies de troisième degré. La commune de Batcham compte une population de 215 000 habitants résidents répartis sur une superficie de 185 km². La densité est une des plus fortes en Afrique.

Sur le plan de la santé[modifier | modifier le code]

La Commune constitue ordinairement un district de santé comprenant 12 aires de santé avec au moins trois formations sanitaires dans chaque aires.

Plateau technique[modifier | modifier le code]

  • Infirmiers et aides-soignants
  • Techniciens de santé
  • Médecins (4)

Sur le Plan de l'éducation[modifier | modifier le code]

La Commune de Batcham compte en tout :

  • 6 écoles Maternelles Publiques et Privées ;
  • 46 écoles Primaires Publiques ;
  • 38 écoles privées

Pour un total Total de 25 725 élèves des écoles Publiques et Privées :

  • 7 établissements secondaires ;
  • 1 établissement Secondaire d'enseignement Technique ;
  • 3 lycées.

Autres établissements Post primaires :

  • 4 Centres de Formation ;
  • 1 SAR\SM ;
  • 5 autres centres de Formations féminines et d'insertion.

Sur le plan socio-économique[modifier | modifier le code]

La population de Batcham vit de l'agriculture, de l'élevage, du petit commerce et du transport. Les terres cultivables sont très réduites, vu la forte densité de la population. Les cultures de rente sont presque réduites à leur plus simple expression. Les cultures maraîchères se pratiquent dans les bas fonds et sur le versant des Monts Bamboutos. Le produit est revendu dans les grandes métropoles et une partie exportée vers quelques pays voisins : le Gabon, la République du Congo, la Guinée équatoriale, etc...

Les populations se regroupent en Gic et font l'élevage des porcs et volaille. Il y a 2 grands marchés périodiques dont la construction est une priorité. C'est dans ces marchés qu'il y a des échanges entre les populations de la commune et celles des communes voisines voire des provinces voisines.

Si l'espace cultivable pose un problème sérieux, il y a cependant de vastes étendues pierreuses qui nourrissent quelques débrouillards. Une exploitation moderne et judicieuse de ces pierres ferait de la commune l'une des plus riches du Pays. Un groupement comme Bangang exploiterait la pierre transformée sous toutes ses formes : moellons, graviers, sables... Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.