Bataillon mormon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mémorial des pionniers, le bataillon mormon, Californie
Exode vers l'ouest des saints des derniers jours de 1846 à 1869. Indication partielle des itinéraires suivis par le Bataillon mormon et par les compagnies de charrettes à bras
Monument 'le Bataillon mormon', Présidio Park, San Diego

Au XIXe siècle, pendant que les pionniers mormons étaient en Iowa, les recruteurs de l'armée américaine demandèrent aux dirigeants de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours de fournir un contingent d'hommes pour participer à la guerre contre le Mexique, qui avait commencé en mai 1846. Les hommes, à qui on finit par donner le nom de bataillon mormon, devaient traverser le sud du pays jusqu'en Californie et seraient payés, vêtus et nourris. Brigham Young encouragea les hommes à s'enrôler, parce que cela permettrait de lever de l'argent pour rassembler les pauvres de Nauvoo et aider les familles des soldats. Le fait de collaborer avec le gouvernement dans cette entreprise montrerait aussi la loyauté des membres de l'Église à leur pays et leur donnerait une bonne raison de camper temporairement sur des terres publiques et indiennes. Finalement, cinq cent quarante et un hommes acceptèrent les conseils de leurs dirigeants et s'enrôlèrent dans le bataillon. Ils furent accompagnés de trente-trois femmes et de quarante-deux enfants.

Le bataillon partit vers le sud-ouest et fit trois mille deux cent cinquante kilomètres jusqu'en Californie, souffrant du manque de nourriture et d'eau, d'insuffisance de repos et de soins médicaux et de l'allure rapide de la marche. Les soldats servirent de troupes d'occupation à San Diego, à San Luis Rey et à Los Angeles. À la fin de leur année d'enrôlement, ils furent démobilisés et autorisés à rejoindre leurs familles. Leurs efforts et leur loyauté au gouvernement des États-Unis leur valurent le respect de ceux qui les dirigeaient.


Après leur démobilisation, beaucoup de membres du bataillon restèrent en Californie pour y travailler quelque temps. Un certain nombre d'entre eux se rendirent plus au nord sur l'American River et étaient employés à la scierie de John Sutter lorsqu'on y découvrit de l'or en 1848, ce qui provoqua la célèbre ruée vers l'or de Californie. Mais les mormons ne restèrent pas en Californie pour profiter de cette occasion de faire fortune. Ils rejoignirent leurs coreligionnaires qui traversaient péniblement les plaines américaines vers les Montagnes Rocheuses.

Voir aussi[modifier | modifier le code]