Bataillon Dombrowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Membres de la Brigade Dabrowski prêtant serment au gouvernement de la république.

Le Bataillon Dombrowski (Dąbrowszczacy en polonais) est une unité de volontaires ayant pris part à la guerre civile espagnole au sein des Brigades internationales. Son nom vient de l'officier polonais Jarosław Dombrowski qui participa entre autres à la Commune de Paris.

Après le début des hostilités contre la Seconde République espagnole provoquées par un putsch militaire, un mouvement de solidarité avec la république s'organise en Pologne, à l'instar d'autres pays européens, avec la participation des partis politiques les plus à gauche du spectre politique, en premier lieu les communistes. Un petit nombre de polonais décident alors de rejoindre l'Espagne pour combattre aux côtés des républicains, et ce malgré l'hostilité de leur gouvernement, à tel point que nombre d'entre eux doivent sortir de leur pays clandestinement. On relève environ 800 personnes qui réussissent à entrer en Espagne. Le premier groupe arrive à Barcelone en août 1936 et constitue l'unité de mitrailleurs Dombrowski sous le commandement de Franciszek Palka qui s'intègre d'abord au bataillon Commune de Paris pour aller combattre sur le front d'Aragon. Lorsque les Brigades Internationales se constituent officiellement, cette unité forme le Bataillon Dombrowski à Albacete le 24 octobre 1936. Il s'agit alors de 600 hommes placés sous le commandement de Stanislaw Ulanowski, qui s’intègre d'abord à la XIe Brigade Internationale puis en décembre à la XIIe, et qui participent à la défense de Madrid, dans laquelle le bataillon perd les deux tiers de ses hommes.

En janvier 1937, sous le commandement de Józef Strzelczyk (pl), le bataillon constitué de trois compagnies polonaises est rejoint par une compagnie espagnole, et affronte les franquistes à la bataille de Jarama, où il perd un tiers de ses effectifs. En juin 1937 est fondée la Brigade Dombrowski, sous le commandement de Fernando Gerassi, formé par l'ancien bataillon Dombrowski, un bataillon franco-belge et un bataillon hongrois. Dans le but de couvrir les pertes du front d'Aragon en mai, est aussi intégré un nouveau bataillon polono-espagno, le José Palafox. En décembre 1937, le bataillon franco-belge est remplacé par le bataillon Adam Mickiewicz. À cette période, 60 % de la brigade est composée d'espagnols, et en sus des polonais était présent un petit nombre de hongrois. En février 1938, il opère en Extremadure pour essayer de d'empêcher l'arrivée de renforts franquistes en Aragon, mais en mars, devant une grande offensive franquiste, il doit regagner l'Aragon. Cependant, il y arrive trop tard, puisqu'en pleine retraite des républicains. Il réussit néanmoins à rallier la Catalogne et se réorganise pour participer à la bataille de l'Ebre. Après la décision du gouvernement Negrín de retirer les forces internationales du conflit, la brigade est démobilisée le 25 septembre 1938.

On estime à environ 5400 le nombre de polonais qui combattirent en Espagne, la majorité (3800) était des mineurs travaillant en France, 300 étaient des polono-américains, quelques centaines provenaient d'autres pays d'Europe. Seulement 800 venaient de Pologne même.

Notes et références[modifier | modifier le code]