Bataillon Britannique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bataillon Britannique (1936-1938) était le 16e bataillon des Brigades internationales durant la Guerre d'Espagne. Il est également connu sous le nom de Bataillon Saklatvala, en hommage à Shapurji Saklatvala, fondateur du Parti communiste de Grande-Bretagne, ou Bataillon Clement Attlee.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Des volontaires britanniques arrivèrent dès août-septembre 1936, tels Tom Wintringham ou Nat Cohen. Ils formèrent la Tom Mann Centuria, à l'intérieur de la colonne allemande Thälmann, qui devint par la suite le bataillon Thälmann, partie de la XIIe brigade internationale qui combattit à Madrid. D'autres Britanniques, comme Jock Cunningham et John Cornford, se battirent avec le bataillon français Commune de Paris, partie de la XIe brigade internationale - et qui se battit également à Madrid, dans la cité universitaire et Casa de Campo. En décembre 1936, 145 volontaires britaniiques constitutèrent la compagnie no 1 du bataillon Marseillaise, également francophone, partie de la XIVe brigade internationale et qui se battit à Cordoue en décembre, puis à Madrid en janvier 1937[1].

En janvier 1937, les survivants de la compagnie no 1 se joignirent aux volontaires britanniques, irlandais et issus des Dominions, à Madrigueras, près d'Albacete (qui était le quartier général des brigades internationales). Ils constituèrent un bataillon anglophone, avec trois compagnies d'infanterie (no 1, 3 et 4) et une d'artillerie (no 2). Le bataillon devint le 16e bataillon des brigades internationales, et appelé « Saklatvala », en référence au député communiste de Battersea. Cependant, ce nom ne fut jamais réellement utilisé, et le bataillon fut simplement connu comme le « bataillon Britannique » ou le « bataillon Anglais » (el batallón británico ou inglés en espagnol). Il fut rattaché à la XVe brigade. Les autres bataillons y étaient le bataillon américain Abraham Lincoln, le bataillon balkanique Dimitrov et le bataillon franco-belge du Six-Février.

Combats[modifier | modifier le code]

Carte montrant les sites des différents engagements du bataillon Britannique.

En février 1937, le bataillon fut engagé dans la bataille du Jarama, où les pertes furent importantes : le 12 février tombèrent 275 soldats. Deux jours plus tard, il ne restait plus que 140 survivants. Le bataillon resta à Jarama jusqu'au 17 juin 1937.

Renforcé par de nouvelles recrues, le bataillon fut envoyé à Brunete. C'est dans le village de Villanueva de la Cañada qu'ils avaient capturé qu'Alex McDade, qui avait composé la chanson Valley of Jarama, fut tué. Après avoir subi un lourd bombardement, seuls 42 soldats étaient indemnes au 7 juillet. Le bataillon fut mis en réserve.

À la mi-août, la 35e division dont faisait partie la brigade fut envoyée en Aragon. Le bataillon fut engagé dans des combats de rue à Quinto. À la suite des pertes importantes, de nombreux Espagnols furent intégrés au bataillon.

Par la suite, le bataillon Britannique participa également aux batailles de Teruel et de l'Èbre en 1938.

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le 21 septembre 1938, Juan Negrín annonça la dissolution des Brigades internationales. Le bataillon Britannique fut envoyé en réserve à la fin du mois de septembre 1938 et, le 17 octobre, prit part à la parade d'adieux à Barcelone. À ce moment, il y avait 305 volontaires britanniques, qui quittèrent l'Espagne. Ils arrivèrent à Victoria Station le 7 décembre, accueilli par une foule dans laquelle se trouvaient Clement Attlee, Stafford Cripps, Willie Gallacher et Will Lawther.

L'International Brigade Memorial Trust[modifier | modifier le code]

L' International Brigade Memorial Trust a été conçu par les vétérans et des historiens, afin de préserver la mémoire du bataillon Britannique.

Roll of Honour[modifier | modifier le code]

L'IBMT a compilé dans le Roll of HonourRoll of Honour la liste des membres du bataillon. Elle a été établie à partir des archives des Brigades internationales à la Marx Memorial Library de Londres et aux Archives des Brigades internationales du Centre pour la Préservation et l'Étude des Documents d'Histoire Récente de Moscou.

Membres remarquables[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « British Battalion » (voir la liste des auteurs)
  • British Volunteers for Liberty: Spain, 1936-39, Bill Alexander, Lawrence & Wishart, 1983, ISBN 0-85315-564-X.
  • No to Franco, the Struggle Never Stopped, 1939-1975, Bill Alexander, 1992, ISBN 0-9519667-0-7.
  • British Volunteers in the Spanish Civil War, Richard Baxell, Routledge, 2004, ISBN 0-203-64785-8.
  • The Shallow Grave: Memoir of the Spanish Civil War, Walter Gregory, Gollancz, 1986, ISBN 0-575-03790-3.
  • Reason in Revolt, Fred Copeman, Blandford Press, 1948. (Out of print)
  • Britons in Spain - The History of the British Battalion of the XVTH International Brigade, William Rust, Lawrence & Wishart, 1939.
  • Crusade in Spain, Jason Gurney, Faber. 1974. ISBN 978-0571103102
  • We Cannot Park on Both Sides: Reading volunteers in the Spanish Civil War 1936-39, Mike Cooper and Ray Parkes, Reading International Brigades Memorial Committee, 2000. ISBN 0-9535448-0-X.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Après de violents combats, ces 145 volontaires n'étaient plus que 67 au 15 janvier.