Bataille du faubourg Saint-Antoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du faubourg Saint-Antoine
Peinture anonyme contemporaine de la bataille.
Peinture anonyme contemporaine de la bataille.
Informations générales
Date 2 juillet 1652
Lieu Porte Saint-Antoine, Paris
Issue Indécise
Forces en présence
Royalistes menés par Turenne Troupes de Condé

La bataille ou combat du faubourg Saint-Antoine a eu lieu à Paris le 2 juillet 1652 lors de la Fronde entre l'armée royale commandée par Turenne et les troupes de la Fronde commandées par Condé.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Anne-Marie-Louise d'Orléans (la Grande Mademoiselle), fille de Gaston d’Orléans fait tirer le canon de la Bastille sur les troupes royales ce qui permet à Condé d’entrer dans la ville.

En octobre 1652, Condé sera finalement forcé de se rendre à Paris aux forces royalistes, mettant fin à la période de la Fronde. La Bastille est redevenue par la suite sous contrôle royaliste[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Munck, Seventeenth Century Europe: 1598-1700, p.212

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Eric Hazan, The Invention of Paris: A History in Footsteps. London: Verso, 2011. (ISBN 978-1-84467-705-4).
  • (fr) M. Le Bas, France. Annales historiques. Paris: F. Didot frères, 1840. OCLC 656850085.
  • (en) Thomas Munck, Seventeenth Century Europe: 1598-1700. London: Macmillan, 1990. (ISBN 978-0-333-28641-8)
  • (fr) Sainte-Aulaire, Louis Clair de Beaupoil Le Comte de, Histoire de la Fronde, Tome 3. Paris: Baudouin Frères, 1823. OCLC 562330561.
  • (en) Geoffrey Treasure, Mazarin: the Crisis of Absolutism in France. London: Routledge, 1997. (ISBN 978-0-415-16211-1).