Bataille du Soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Soleil/Bataille de Saule
Confederation of Livonia 1260-fr.svg
Informations générales
Date 22 septembre 1236
Lieu
Casus belli Religieux
Issue Victoire décisive des Samogitiens
Belligérants
Volquin Vykintas
Forces en présence
Chevaliers Porte-Glaive
République de Pskov
Croisés du Holstein
Samogitiens
Croisades baltes

La bataille de Šiauliai, aussi appelée bataille du Soleil ou bataille de Saule, (Lithuanien : Saulės Mūšis, Letton : Saules kauja ou Kauja pie Saules) se déroula le 21 septembre 1236 à proximité de la ville de Šiauliai, qui se trouve de nos jours dans la région de Joniškis en Lituanie. Le recueil Chronicum Livoniae par Hermann de Wartberge mentionne que la bataille fit rage en terram Sauleorum, sans qu'il ait été prouvé que terram Sauleorum soit Šiauliai.

Les chevaliers Porte-Glaive de l'Ordre Livonien, conduits par leur maître Volquin, se trouvaient en situation préoccupante dans les années 1230, avec des difficultés financières et en effectifs. En 1236, Volquin conduisit une campagne militaire vers le sud avec le prince de Pskov contre la Samogitie. Accompagnés par une force saisonnière de croisés de l’Holstein, les chevaliers s'emparèrent de domaines en Samogitie, les Samogitiens ayant reculé devant l'attaque. À leur retour vers le nord, les chevaliers Porte-Glaive durent faire face à des attaques de Samogitiens au passage d'une rivière. Pour ne pas perdre de montures en ces terrains marécageux, les Holsteiners refusèrent de combattre à pied, ce qui força la troupe à passer la nuit sur place et y monter un camp. Mais le lendemain matin, une troupe plus nombreuse de Samogitiens, menés par le duc Vykintas, et Lituaniens emmenés par le duc Mindaugas, attaqua les croisés. Les fantassins qui accompagnaient les chevaliers purent pour la plupart fuir, tandis que ces derniers, dont Volquin, tombèrent au cours de la bataille. Les croisés et chevaliers qui tentèrent de fuir vers Rīga furent tués par les Semigalliens, bien qu'il ne soit pas certain qu'ils prirent part à la bataille elle-même.

Après cette bataille, ce qui restait de l’ordre des chevaliers Porte-Glaive accepta d'être incorporé dans l’ordre des chevaliers teutoniques en 1237.

Voir aussi[modifier | modifier le code]