Bataille du Métaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Métaure.
Bataille du Métaure
Rivière Metaurus (en rouge)
Rivière Metaurus (en rouge)
Informations générales
Date 207 av. J.-C.
Lieu Métaure, Marches, Italie
Issue Victoire romaine
Belligérants
Carthage République romaine
Commandants
Hasdrubal Barca Marcus Livius Salinator
Caius Claudius Nero
Forces en présence
30 000 hommes 37 000 hommes
Pertes
~ 10 000 morts inconnues
Deuxième Guerre punique
Batailles
219 av. J.-C.: Sagonte,
218 av. J.-C.: Cissa, Tessin, La Trébie,
217 av. J.-C.: Ebre, Lac Trasimène,
216 av. J.-C.: Cannes, Selva Litana, Nola (1re),
215 av. J.-C.: Cornus, Dertosa, Nola (2e),
214 av. J.-C.: Nola (3e),
212 av. J.-C.: Capoue (1re), Silarus, Herdonia(1re), Syracuse,
211 av. J.-C.: Bétis, Capoue (2e),
210 av. J.-C.: Herdonia (2e), Numistro,
209 av. J.-C.: Asculum, Carthagène,
208 av. J.-C.: Baecula,
207 av. J.-C.: Grumentum, Métaure,
206 av. J.-C.: Ilipa,
204 av. J.-C.: Crotone,
203 av. J.-C.: Utique, Grandes Plaines,
202 av. J.-C.: Zama

La bataille du Métaure est une bataille de la Deuxième Guerre punique.

Considérée comme l'une des batailles décisives de l'Antiquité, elle se déroule en -207 et doit son nom au fleuve Métaure, qui se jette dans l'Adriatique, au nord de l'Italie (latin: Metaurus, italien : Metauro). Elle oppose l'armée du général punique Hasdrubal à celle des consuls romains Caius Claudius Nero et Marcus Livius Salinator.

Le Carthaginois, qui a quitté l'Espagne l'année précédente et hiverné en Gaule, cherche à rejoindre l'armée de son frère Hannibal, qui était stationné dans le Sud de l'Italie. Il complète ses effectifs par le recrutement de Gaulois, et dispose d'environ 60 000 à 80 000 hommes. Son armée est donc beaucoup plus puissante que celle d'Hannibal lorsqu'il était entré en Italie en 218, car la traversée des Alpes qu'il a, lui, réalisée au printemps ne lui a évidemment pas occasionné de lourdes pertes, comme ce fut le cas pour Hannibal.

Le consul Claudius Nero qui fait face à Hannibal dans le sud de l'Italie prend le risque de laisser seulement quelques troupes en surveillance du côté d'Hannibal, et de marcher avec ses légions se joindre aux forces de Livius Salinator. Cette manœuvre rétablit l'équilibre des forces. Pour tromper les Carthaginois sur ce renfort d'effectifs, les consuls font se serrer leurs légions dans le camp d'origine de Livius Salinator. L'agitation à l'intérieur du camp éveille néanmoins l'attention, et Hasdrubal préfère quitter ses positions pour éviter une bataille rangée défavorable. Rattrapé par les légions, il doit livrer bataille. En raison du relief, l'aile gauche romaine ne parvient pas à accrocher l'aile carthaginoise qui lui fait face. Passant derrière le centre romain, elle se porte à droite, et déborde l'armée carthaginoise, décidant de la victoire.

Hasdrubal perd la bataille, son armée est détruite, et il y trouve la mort. Dès lors, Hannibal, privé des renforts sur lesquels il comptait, ne peut que continuer à adopter une attitude défensive dans le sud de l'Italie : c'est Rome qui peut maintenant passer à l'offensive en le « grignotant » peu à peu sur le sol italien.

Les rives du Métaure verront une autre bataille de l'Antiquité Romaine se dérouler en janvier 271 après J.C., soit près de 5 siècles plus tard. Lors de la bataille de Fanum Fortunae (Fano), l'empereur Aurélien y vainc les Alamans qui avaient envahi le nord de l'Italie.

Sources[modifier | modifier le code]