Bataille de la ferme Crysler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de la ferme Crysler
Bataille de la ferme Crysler, 1813par Henri Julien (1852 - 1908)
Bataille de la ferme Crysler, 1813
par Henri Julien (1852 - 1908)
Informations générales
Date 11 novembre 1813
Lieu Cornwall en Ontario
Issue Victoire britannique et haut-canadienne décisive
Belligérants
Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni
Flag of the United Kingdom.svg Haut-Canada
US flag 15 stars.svg États-Unis
Commandants
William Mulcaster
Joseph Wanton Morrison
James Wilkinson
John Parker Boyd
Forces en présence
900 hommes 8 000 hommes
Pertes
31 tués et 148 blessés 102 tués, 237 blessés ou faits prisonniers
Guerre de 1812
Batailles
1812 : Bataille de l'île Mackinac (1812) - Bataille de Fort Dearborn - Bataille de Détroit - Campagne du Niagara - Bataille de Queenston Heights - Bataille du moulin de Lacolle (1812)
1813 : Bataille de Frenchtown - Combat du Shannon et de la Chesapeake - Bataille de York - Bataille de la rivière Thames - Guerre Creek - Bataille de Fort Mims - Bataille de Châteauguay - Bataille de la ferme Crysler
1814 : Bataille de l'île Mackinac (1814) - Incendie de Washington - Bataille de Prairie du Chien - Bataille de Baltimore - Bataille de Cook's Mills
1815 : Bataille de La Nouvelle-Orléans
Coordonnées 44° 56′ 31″ N 75° 04′ 13″ O / 44.941977777778, -75.070172222222 ()44° 56′ 31″ Nord 75° 04′ 13″ Ouest / 44.941977777778, -75.070172222222 ()  

La bataille de la ferme Crysler, connue aussi sous le nom de bataille du champ Crysler[1], eut lieu le 11 novembre 1813, pendant la guerre anglo-américaine de 1812. Elle s'acheva par une victoire des forces militaires britanniques et canadiennes sur les forces américaines, pourtant 9 fois supérieures en nombre. La défaite américaine força cette armée à abandonner son offensive sur la vallée du Saint-Laurent à l'automne 1813.

Plan américain[modifier | modifier le code]

La bataille fut planifiée pour la capture de Montréal. Ce plan incluait une action militaire avec celle de Châteauguay, connu sous le nom de la campagne du Saint-Laurent.

Le plan américain fut planifié par le Secrétaire à la Guerre des États-Unis John Armstrong, Jr., qui initialement prenait le commandement lui-même[2]. À cause des difficultés à concentrer les troupes américaines dans un seul endroit, cela nécessita l'emploi de deux forces militaires pour prendre Montréal. Le major-général James Wilkinson avait une division de 8,000 hommes concentrée à Sackets Harbor sur le lac Ontario, et il devait descendre le fleuve Saint-Laurent en bateaux. Il devait faire le rendez-vous à un certain point, et rejoindre avec la division de 4,000 hommes du major-général Wade Hampton qui avançait de Plattsburgh sur le lac Champlain, pour l'attaque finale sur Montréal.

Dispositions britannique[modifier | modifier le code]

Les Britanniques sous commandement:

  • Les Voltigeurs canadiens étaient sous le commandement du major-général Frederick Heriot, avaient leurs positions dans un ravin proche des Américains et dans les bois sur la gauche. Ils comprenaient trois compagnies de Voltigeurs et 24-25 Mohawks de Tyendinaga[3] sous le commandement du lieutenant-interprète Charles Anderson.
  • Le front droit était un détachement de Prescott sous les commandes du Lieutenant Colonel Thomas Pearson[4]. Il y avait des compagnies (légère et grenadier) du 49e Régiment et un détachement de Régiment canadien d'infanterie d'escrimeur. (un total de 150 hommes) avec un canon de 6 livres de l'artillerie provinciale canadienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lossing, p. 654.[réf. incomplète]
  2. Elting (1995), p.137
  3. Hitsman, p.190
  4. Donald E. Graves, « Forgotten Hero in a Forgotten War », Humanities (magazine),‎ September/October 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Guerre de 1812, les opérations terrestres, Stanley George F., éd. Trécarré, Montréal, 1984.
  • The Incredible War of 1812, J. Macky Hitsman, Donald E. Graves, Robin Brass Studio, Toronto.