Bataille de la Vistule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de la Vistule
EasternFront1914b.jpg
Informations générales
Date 29 septembre31 octobre 1914
Lieu Varsovie (Pologne)
Issue Victoire russe
Belligérants
Drapeau de l'Empire russe Empire russe Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
Nikolai Ruszky August von Mackensen
Forces en présence
Ire et XIIe armées IXe armée
Pertes
65 000 hommes 42 000 hommes
Première Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l’Est

Stallupönen (08-1914) · Gumbinnen (08-1914) · Tannenberg (08-1914) · Île d'Odensholm (08-1914) · Lemberg (08-1914) · Krasnik (08-1914) · Komarów (08-1914) · Lacs de Mazurie (I) (09-1914) · Przemyśl (09-1914) · Vistule (09-1914) · Łódź (11-1914) · Bolimov (01-1915) · Bataille de Zwinin (02-1915) · Lacs de Mazurie (II) (02-1915) · Gorlice-Tarnów (05-1915) · Novogeorgievsk (08-1915) · Varsovie (08-1915) · Sventiany (09-1915) · Lac Narotch (03-1916) · Offensive Broussilov (06-1916) · Turtucaia/Tutrakan (09-1916) · Offensive Flămânda (09-1916) · Offensive Kerenski (07-1917) · Opération Albion (09-10-1917) · Marasesti (08-1917) · Traité de Brest-Litovsk (03-1918) · Bakhmatch (03-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Ouest


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

La bataille de la Vistule s'est déroulée du 29 septembre au 31 octobre 1914, peu après la bataille de Tannenberg. Elle a opposé la IXe armée allemande et les Ire et XIIe armées russes.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Bien que les 19 divisions allemandes de Hindenburg soient très inférieures aux 60 divisions russes, sa IXe armée attaque les Russes à l'ouest de la Vistule, atteignant la rivière au sud de Varsovie, la capitale polonaise, le 9 octobre. L'offensive allemande ralentit trois jours plus tard face à la résistance plus solide des Russes. Hindenburg, qui a déjoué les plans de l'offensive russe en Silésie, exécute alors un repli ordonné et prudent qui débute le 17 octobre. Ses unités ravagent les campagnes sur leur passage. Les armées austro-hongroises, au sud de Hindenburg, progressent également face aux Russes jusqu'à ce qu'elles soient contraintes de se replier.

Le 11 novembre, Hindenburg est promu chef d'état-major du front Est, mais on l'informe qu'il ne pourra s'attendre à recevoir des renforts en raison de l'engagement allemand sur le front Occidental. Il prévoit néanmoins une frappe préventive contre les Russes dans la région de Łódź.

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

Forces russes[modifier | modifier le code]

Front du Nord-Ouest. Commandant en chef – Nikolaï Rouzski

  • IIe Armée. Commandant - Sergej Scheidemann
    • I. Corps
    • II. Corps
    • IV. Corps
    • XXIII. Corps
    • I. Corps sibérien
    • II. Corps sibérien
    • XXVII. Corps
  • IVe Armée. Commandant - Alexeï Evert
    • Corps de grenadiers
    • III. Corps caucasien
    • XVI. Corps
    • Corps de cavalerie Nowikow
  • IXe Armée. Commandant - Platon Letschitzky
    • Corps de garde
    • XVIII. Corps
    • XIV. Corps
  • Ve Armée. Commandant - Pavel von Plehve
    • XVII. Corps
    • XXV. Corps
    • V. Corps

Forces austro-hongroises[modifier | modifier le code]

  • IXe Armée. Commandant - Paul von Hindenburg
    • XVII. Corps
    • XX. Corps
    • Corps de garde réserviste
    • XI. Corps
    • Landwehr Corps Woyrsh
    • Corps de cavalerie Frommel

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Spencer Tucker, The Great War: 1914-18, 1998.
  • (de) Glaise-Horstenau, Edmund Österreich-Ungarns letzter Krieg 1914-1918. Erster Band. Das Kriegsjahr 1914, 1931.