Bataille de la Kume-gawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de la Kume-gawa
Champ de bataille de Kumegawa en 2008, dans une banlieue de Tokyo. Nitta Yoshisada dispose de cette position avantageuse lors de la bataille, il y a environ 675 ans.
Champ de bataille de Kumegawa en 2008, dans une banlieue de Tokyo. Nitta Yoshisada dispose de cette position avantageuse lors de la bataille, il y a environ 675 ans.
Informations générales
Date 12 mai 1333
Lieu Kumegawa, moderne Higashimurayama
Issue Victoire des forces impériale
Belligérants
Forces loyales au shogunat de Kamakura Forces loyales à l'empereur Go-Daigo
Commandants
Sakurada Sadakuni Nitta Yoshisada
Guerre de Genkō
Coordonnées 35° 46′ 23″ N 139° 28′ 01″ E / 35.7731, 139.46735° 46′ 23″ Nord 139° 28′ 01″ Est / 35.7731, 139.467  

La bataille de la Kume-gawa (久米川の戦い, Kumegawa no tatakai?) fait partie de la décisive campagne de Kōzuke-Musashi durant la guerre de Genkō au Japon qui met finalement un terme au shogunat Kamakura. Tenue dans l'actuelle Higashimurayama au pied de l'arête du Hachikokuyama (en) le 12 mai 1333, elle oppose les forces impériales anti-shogunat dirigées par Nitta Yoshisada aux forces du shogun Hōjō. La bataille est une suite immédiate de la proche bataille de Kotesashi de la veille.

La bataille[modifier | modifier le code]

A l'aube du 12 mai, les forces impériales progressent sur la position des forces shogunales installées sur la rivière Kume (久米川, Kume-gawa?)[1] via la grand-route Kamakura kaidō. Comme le résultat de la bataille de Kotesashi tenue la veille est indécis, les deux parties prévoient de continuer la bataille. Le champ de bataille choisi est une plaine sillonnée de petites rivières et bordée par des crêtes basses. La géographie donne aux guerriers montés de l'espace pour manœuvrer tandis que leurs commandants dominent la bataille des crêtes environnantes de telle façon que Nitta lève son drapeau à Hachikokuyama.

Le Taiheiki raconte ce qui s'est passé. Les forces du shogunat forment une masse importante avec l'intention d'englober les forces impériales. Les forces impériales quant à elles forment un coin pour protéger leur centre. Aucun côté n'obtenant d'avantage immédiat, la bataille continue jusqu'à ce que leurs pertes contraignent les forces du shogun à battre en retraite. Les pertes sont signalées comme relativement légères pour les forces impériales mais lourdes pour celles du shogun[2].

Issue[modifier | modifier le code]

Le résultat est une victoire pour les forces impériales. Lasses de deux jours de combats acharnés, elles se reposent sur le champ de bataille. Les forces shogunales se retirent au sud de Bubaigawara pour attendre des renforts[3].

Les deux armées s'affrontent de nouveau trois jours plus tard à Bubaigawara et Sekido. En moins d'une semaine, Nitta mène les forces impériales à 50 km au sud et élimine finalement les forces du shogunat l'issue du siège de Kamakura[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'emplacement exact de la rivière Kume n'est pas connu car elle n'apparaît pas sur les cartes modernes. Il existe cependant une zone à la frontière de Saitama et Tokyo appelé Kume-gawa (久米川?) où la bataille s'est tenue. Il y a plus d'une rivière qui traverse cette région.
  2. McCullough, Helen Craig (1959) : pp. 274-285.
  3. Ibid
  4. Sansom, Geroge (1963) : pp. 18-21

Source de la traduction[modifier | modifier le code]