Bataille de la Bzura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de la Bzura
Théâtre des opérations lors de la bataille.
Théâtre des opérations lors de la bataille.
Informations générales
Date 9 septembre - 22 septembre 1939
Lieu Bzoura, Pologne
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand Drapeau de la Pologne Pologne
Commandants
Drapeau de l'Allemagne Gerd von Rundstedt
Drapeau de l'Allemagne Johannes Blaskowitz
Drapeau : Pologne Tadeusz Kutrzeba
Drapeau : Pologne Władysław Bortnowski
Forces en présence
12 à 17 divisions d'infanterie
3 à 5 divisions blindées ou motorisées
8 divisions d'infanterie
2 à 4 brigades de cavalerie
Pertes
8 000 morts 18 000 morts
32 000 blessés
170 000 capturés
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Campagne de Pologne :

Ultimatum allemand · Ordre de bataille · Opération Himmler · Défense de la poste centrale de Dantzig · Bataille de Westerplatte · Bataille de Grudziądz · Bataille de Mokra · Bataille de Węgierska Górka · Charge de Krojanty · Bataille de la forêt de Tuchola · Bataille de Borowa Góra · Bataille de Wizna · Bataille de la Bzura · Bataille de Hel · Bataille de Jarosław · Bataille de Brest-Litovsk · Tête de pont roumaine · Invasion soviétique · Bataille de Lwów · Bataille de Modlin · Bataille de Tomaszów Lubelski · Bataille de Krasnobród · Bataille de Wilno · Siège de Varsovie · Bataille de Szack · Bataille de Wytyczno · Bataille de Kock

Coordonnées 52° 14′ N 19° 22′ E / 52.2333, 19.3667 ()52° 14′ Nord 19° 22′ Est / 52.2333, 19.3667 ()  

La bataille de la Bzura (ou bataille de Kutno) s'est déroulée, lors de la campagne de Pologne, du 9 au 22 septembre 1939, se soldant par une victoire allemande retentissante.

Près de 170 000 soldats polonais sont capturés et 18 000 tués durant la bataille, portant un coup sevère à l'armée polonaise.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Brigade de cavalerie polonaise.

Dès le début de l'invasion allemande, le front polonais a été rapidement enfoncé et, au nord, les forces polonaises se retirent sur le Bug, alors qu'à l'ouest de la Vistule, le 2e corps d'armée polonais est détruit. Les Polonais ne possèdent plus comme forces importantes que l'armée de Toruń et l'armée de Posnanie. C'est à partir de ces deux éléments qu'est planifiée la contre-attaque de la Bzura, seule contre-offensive d'importance des Polonais.

La contre-offensive polonaise a comme objectif principal d'inciter les alliés franco-britanniques à déclencher une offensive, dont la rumeur veut qu'elle soit planifiée pour le 15 septembre. Plus concrètement, l'offensive vise à repousser les armées allemandes, qui semblent manquer d'un second souffle après l'effort initial.

Les Polonais jettent dans la bataille 8 divisions d'infanterie, 2 brigades de cavalerie, une quinzaine de bataillons d'infanterie, plusieurs escadrons de cavalerie indépendante et 25 batteries d'artillerie lourde. En face, les Allemands alignent 17 divisions d'infanterie, 2 divisions blindées, 3 divisions légères, une division motorisée et 114 batteries d'artillerie lourde.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Soldats du 18e régiment d'infanterie polonais lors de la bataille.
L'artillerie polonaise après un raid aérien lors de la bataille.

L'attaque prend les Allemands par surprise et les Polonais réussissent à se rendre maîtres d'un important secteur au nord d'Ozorków. Venant du sud, la 3e DI allemande atteint les arrières du général Kutrzeba. Ce dernier change son attaque pour progresser en direction de Skierniewice le 14 septembre, ce qui constitue la seconde phase de la bataille. Les Polonais franchissent la Bzura et prennent Lowicz.

Cependant, d'importantes forces allemandes convergent vers le fleuve, ce qui pousse le général Władysław Bortnowski à suspendre son offensive, de crainte de voir ses arrières coupés. Les Polonais traversent le fleuve, au prix de lourdes pertes. Afin d'éviter un encerclement, le général Kutrzeba redirige l'offensive en direction de Varsovie.

Mais, les Allemands déjouent les plans polonais et, au prix de lourdes pertes, bloquent la progression de la majeure partie des forces polonaises faisant route vers la capitale, et ferment la nasse dans laquelle seront pris 170 000 hommes.

Monument aux Héros de la Bzura.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Stanley S.Seidner, Marshal Edward Śmigły-Rydz Rydz and the Defense of Poland, New York, 1978.