Bataille de la Bidassoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bidassoa (homonymie).
Bataille de la Bidassoa
Combats lors du passage de la rivière.
Combats lors du passage de la rivière.
Informations générales
Date 7 octobre 1813
Lieu Près de Hendaye (France) et La Rhune
Issue Victoire alliée
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Royaume du Portugal Royaume de Portugal
Commandants
Drapeau de la France Jean-de-Dieu Soult Drapeau du Royaume-Uni Arthur Wellesley
Forces en présence
62 000 hommes[1] 89 000 hommes[2]
Pertes
1 650 hommes
17 canons[3]
1 600 hommes[4].
Guerre d'indépendance espagnole
Batailles
Campagne de Vitoria et des Pyrénées (1813-1814)

Vitoria · Saint-Sébastien (1er) · Pyrénées · Sorauren · Buenza · Saint-Sébastien (2e) · San Marcial · Bidassoa · Pampelune · Nivelle · Nive

Traité de Valençay

Garris · Orthez · Bayonne · Toulouse

La bataille de la Bidassoa (ou bataille de La Rhune) est livrée le 7 octobre 1813 entre les armées alliées sous le commandement de Arthur Wellesley et l'armée napoléonienne sous le commandement de Jean-de-Dieu Soult dans le cadre de la guerre péninsulaire. Les Alliés percent les lignes françaises derrière la Bidassoa, près de La Rhune (Pyrénées).

Déroulement[modifier | modifier le code]

Arthur Wellesley mène l'offensive principale contre les positions françaises sur la Bidassoa. Il lance une attaque surprise, dépassant facilement les défenses françaises sur son flanc gauche. Dans le centre, son armée parvient également à percer les défenses françaises, bien que les Espagnols sont repoussés.

Au début des combats, Soult s'est rendu compte que son flanc gauche n'était pas en danger, mais il a réagi trop tard pour restaurer ses positions sur la droite. Les troupes françaises parviennent toutefois à battre en retraite sur la Nivelle, qui sera le théâtre d'une bataille le 10 novembre 1813.

Suites[modifier | modifier le code]

Les Français continuent le repli entamé, perdent la redoute de la Sainte-Barbe près de Sare le 12 octobre, elle est prise par les troupes espagnoles.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Glover, The Peninsular War 1807-1814., p.281
  2. Michael Glover, The Peninsular War 1807-1814., p.283
  3. Digby Smith, The Napoleonic Wars Data Book, p.459-460
  4. Michael Glover, The Peninsular War 1807-1814., p.286

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Gates, The Spanish Ulcer: A History of the Peninsular War. London: Pimlico, 2002. (ISBN 0-7126-9730-6)
  • (en) Michael Glover, The Peninsular War 1807-1814. London: Penguin, 2001. (ISBN 0-141-39041-7)
  • (en) Digby Smith, The Napoleonic Wars Data Book. London: Greenhill, 1998. (ISBN 1-85367-276-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]