Bataille de l'Aspromonte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de l'Aspromonte
Garibaldi blessé lors de la bataille de l'Aspromonte
Garibaldi blessé lors de la bataille de l'Aspromonte
Informations générales
Date 29 août 1862
Lieu Massif de l'Aspromonte, en Calabre
Issue Victoire italienne
Belligérants
Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Royaume d'Italie Volontaires garibaldiens
Commandants
Colonel Emilio Pallavicini Giuseppe Garibaldi, blessé et capturé
Pertes
5 tués
14 blessés
7 tués
20 blessés
Guerres du Risorgimento

La bataille de l'Aspromonte est une bataille livrée dans le massif de l'Aspromonte, en Calabre, le 29 août 1862, pendant les guerres du Risorgimento.

L'armée royale italienne, sur instruction de son gouvernement pressé en ce sens par la France de Napoléon III, s'oppose à l'invasion des États pontificaux par Giuseppe Garibaldi et ses partisans, qui souhaitent faire de Rome la capitale de l'Italie. Enrico Cialdini prend le commandement de la zone où se trouve. Le 29 août 1862, Emilio Pallavicini rejoint les garibaldiens à peu de kilomètres de Gambarie. Les combats sont très brefs, Garibaldi ayant donné l'ordre d'arrêter les tirs. Garibaldi, blessé et atterré par ce combat fratricide, parvient à faire cesser le feu. Il est fait prisonnier ainsi que ses partisans, dont certains sont fusillés.

Après sa guérison, Garibaldi est autorisé à retourner dans sa résidence de Caprera. Dans la localité de la commune de Sant'Eufemia d'Aspromonte où le héros est blessé, on trouve un mausolée avec son buste et des plaques commémoratives en son honneur et il est indiqué l'arbre où il se serait appuyé, blessé. Au musée de Vittoriano à Rome, sont conservées la botte percée et la balle.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (it) Emilio Faldella, Storia degli eserciti italiani da Emmanuelle Filiberti di Savoia ai nostri giorni, Bramante Editrice, Varese, 1976.
  • (it) Andrea Frediani , 101 battaglie che hanno fatto l'Italia Unita, Newton Compton editori, Rome, avril 2011, (ISBN 978-88-541-2339-7)