Bataille de Vimory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Combat de Vimory
Informations générales
Date 26 octobre 1587
Lieu Vimory (Loiret)
Issue Victoire du duc de Guise
Belligérants
Mercenaires allemands au service d'Henri de Navarre Catholiques
Commandants
Fabien de Dohna Henri de Guise
Forces en présence
2800 reîtres 3700 hommes dont 1100 cavaliers
Pertes
Quelques centaines de morts Une centaine de morts
Huitième guerre de religion (1585–1598)
Batailles
Guerres de religion en France

Mérindol (1545) · Amboise (1560)


Première guerre de religion (1562–1563)
Édit de Saint-Germain · Massacre de Wassy · Vergt · Rouen · Dreux · Orléans · Édit d'Amboise


Deuxième guerre de religion (1567–1568)
Saint-Denis


Troisième guerre de Religion (1568-1570)
Jarnac · La Roche-l'Abeille · Montcontour · Saint-Jean-d'Angély


Quatrième guerre de religion (1572–1573)
Saint-Barthélemy · Sommières · Sancerre · La Rochelle (1572)


Cinquième guerre de religion (1574–1576)
Dormans · Édit de Beaulieu


Sixième guerre de religion (1576–1577)
Traité de Bergerac (en)


Septième guerre de religion (1579–1580)
Traité du Fleix


Huitième guerre de religion (1585–1598)
Guerre des Trois Henri (en)
Traité de Nemours · Coutras · Vimory · Auneau · Journée des Barricades · Arques · Ivry · Paris · Poncharra · Craon · Port-Ringeard · Fontaine-Française · Édit de Nantes


Rébellions huguenotes (1621-1629)
Saumur (1621) (en) · Saint-Jean-d'Angély (1621) · La Rochelle (1621) · Montauban (1621) · Riez (1622) · Royan (1622) · Sainte-Foy (1622) · Nègrepelisse (1622) · Saint-Antonin (1622) · Montpellier (1622) · Saint-Martin-de-Ré (navale, 1622) · Traité de Montpellier (1622) · Blavet (1625) · Île de Ré (1625) (en) · Traité de Paris (1626) · Saint-Martin-de-Ré (1627) · La Rochelle (1627-1628) · Privas (1629) · Alès (1629) · Montauban (1629) (en) · Paix d'Alès


Révocation de l'édit de Nantes (1685)

La bataille de Vimory (près de Montargis), opposa le 26 octobre 1587, pendant les guerres de religion, l’armée royale française commandée par le duc de Guise aux mercenaires allemands et suisses engagés par les protestants.

La bataille[modifier | modifier le code]

Les mercenaires avaient été payés par les fonds anglais et le roi du Danemark. Après avoir pillé la Lorraine, ils traversent la Bourgogne et s’établissent en Beauce. Les deux chefs, le burgrave Fabien de Dohna et le duc de Bouillon, ne s’entendaient pas, pas plus que les mercenaires suisses et allemands.

Séparés, les Suisses sont surpris par l’armée du duc de Guise, qui les met en déroute. La bataille fit rage à Vimory et au château de Bechereau, lieu de rassemblement des troupes du duc de Guise. Les reîtres reculent et s’installent au château d’Auneau.

Le commandant des Suisses accepte de négocier avec Henri III.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bulletin de la Société d’émulation de l’arrondissement de Montargis, n° 126 p 31 ;

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]