Bataille de Villafranca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Villafranca del Bierzo
Informations générales
Date 17 mars 1809
Lieu Près de León, Espagne
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Drapeau de l'Espagne Espagne
Commandants
Inconnu José de Mendizábal
Forces en présence
1 000 hommes 1 500 miliciens
Pertes
1 000 morts, blessés ou prisonniers inconnu
Guerre d'indépendance espagnole
Batailles
Campagne du Portugal et du Nord de l'Espagne (1809)

Villafranca (1re) · Braga · Amarante · Lugo · Porto (1re) · Vigo · Grijó (en) · Porto (2de) · Puente de San Payo

La bataille de Villafranca del Bierzo eut lieu le 17 mars 1809, pendant l'occupation de la province de León durant la Guerre d'Espagne. Après un sanglant siège de quatre heures la petite garnison française isolée dans Villafranca del Bierzo se rendit à la milice espagnole du brigadier-général Mendizabal.

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1809 les opérations de la milice espagnole dans le nord de l'Espagne furent marquées par des efforts sporadiques pour expulser les Français des provinces qu'ils avaient envahies durant l'effondrement des armées espagnoles l'année précédente. Des lambeaux des armées éclatées par les attaques françaises, et opérant en conjonction avec les guérillas et la milice, organisaient des raids et des escarmouches qui occasionnellement donnaient lieu à la capture de troupes et d'équipements militaires français.

L'une des formations espagnoles survivantes, la division régulière d'infanterie du général La Romana, s'établit dans les Asturies et harcela les Français de Léon et Galice. En mars, des éléments de cette unité, armés d'un canon de 12 livres et de munitions récupérés sur un poste abandonné par les Français, à Ponferrada, non loin de Villafranca del Bierzo.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

L'avant garde de l'attaque était formée par quelque 1 500 hommes des régiments de Saragosse et Zamora sous les ordres de Mendizabal[1]. Le 17 mars ils entrèrent sur la place de Villafranca et encerclèrent les Français retranchés dans le château. Une farouche bataille éclata qui couta la vie à plusieurs officiers espagnols. Après quatre heures de combat, les Français acceptèrent de se rendre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il y a une contradiction apparente dans le texte original de l'article en anglais (voir sources) car les régiments cités sont apparemment des troupes régulières, et non pas des miliciens comme indiqués dans le cartouche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]