Bataille de Varèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Varèse
tableau de Quinto Cenni
tableau de Quinto Cenni
Informations générales
Date 26 mai 1859
Lieu Varèse
Issue Victoire des Sardes
Belligérants
Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume de Sardaigne Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Commandants
Giuseppe Garibaldi Ferencz Gyulai
Forces en présence
3 000 hommes 4 000 hommes
Pertes
85 morts, blessés et disparus 22 morts
62 blessés
1 prisonnier
Deuxième guerre d'indépendance italienne
Batailles
Montebello · Varèse · San Fermo · Palestro · Turbigo · Magenta · Melegnano · Solferino · San Martino  · Treponti 
Coordonnées 45° 48′ 31″ N 8° 50′ 53″ E / 45.80861111, 8.84805556 ()45° 48′ 31″ Nord 8° 50′ 53″ Est / 45.80861111, 8.84805556 ()  

Géolocalisation sur la carte : Lombardie

(Voir situation sur carte : Lombardie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Varèse.

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Varèse.

La bataille de Varèse a lieu le 26 mai 1859 à Varèse (Lombardie). Elle se déroule pendant la guerre austro-sarde pour la conquête du nord de l'Italie et est livrée par les volontaires des chasseurs des Alpes, commandés par Giuseppe Garibaldi, contre les troupes du royaume lombard-vénitien. Les autrichiens sont battus vers Côme et sont obligés de maintenir les troupes au nord du front.

Le prélude[modifier | modifier le code]

Garibaldi et ses chasseurs se déplacent depuis leur position pour tenter d'occuper Varèse dans la nuit du 23 mai[1]. Le commandant en chef de l'armée autrichienne, le feld-maréchal Ferencz Gyulai, envoie la division pour faire face à cette offensive. Entre-temps, le 25 mai, 500 fusiliers autrichiens, 130 uhlans et deux canons quittent Gallarate et attaquent la compagnie commandée par Carlo De Cristoforis à Sesto Calende, mais ils sont battus à Somma Lombardo.

Les combats[modifier | modifier le code]

Le 26 mai dans l'après-midi, la division du lieutenant maréchal Karl von Urban rejoint Varèse[1] où Garibaldi prépare déjà la défense. Les Piémontais sont partagés comme suit : le bataillon (Enrico Cosenz) sur la droite, deux bataillons à gauche (Giacomo Medici), un bataillon au centre (Nicola Ardoino) ; deux bataillons de réserve, un à Varèse (Nino Bixio) et un à Biumo Superiore.

Les Autrichiens ouvrent le feu avec leurs canons et engagent immédiatement trois de leurs colonnes contre l'ennemi. Le bataillon de Cosenz attaque les Autrichiens qui avancent et repoussent l'assaut avec l'aide du bataillon du général Medici. Urban, surpassé par les forces ennemies, se retire à Malnate. Medici et Ardoino attaquent de nouveau les Autrichiens pendant la phase de repli, leur infligeant de nouvelles pertes.

Parmi les victimes italiennes, on trouve le padouan Ernesto Cairoli, le premier des quatre frères Cairoli à mourir au combat[1].

Le 31 mai, la ville est reprise par les Autrichiens[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (it) Alfonso Scirocco, Garibaldi, battaglie, amori, ideali di un cittadino del mondo, Bari, Laterza,‎ 2011, 431 p. (ISBN 978-88-420-8408-2), p. 215