Bataille de Vaal Krantz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Vaal Krantz
Informations générales
Date 5-7 février 1900
Lieu Afrique du Sud
Issue Victoire boer
Belligérants
Empire britannique État libre d'Orange,
Flag of Transvaal.svg Transvaal
Commandants
Redvers Buller Flag of Transvaal.svg Louis Botha
Forces en présence
20 000 5 000
Pertes
333 faibles
Seconde Guerre des Boers
Batailles
Raid Jameson (décembre 1895 · janvier 1896)

Doornkop


Front ouest (octobre 1899 - juin 1900)
Kraaipan · Belmont · Graspan · Modder River · Stormberg · Magersfontein · Kimberley · Paardeberg · Poplar Grove · Driefontein · Sand River · Mafeking · Doornkop · Biddulphsberg · Lindley · Diamond Hill


Front est (octobre 1899 - août 1900)
Talana Hill · Elandslaagte · Rietfontein · Bataille de Ladysmith · Colenso · Spion Kop · Vaal Krantz · Siège de Ladysmith · Libération de Ladysmith · Bergendal


Raids et guérillas (mars 1900 - mai 1902)
Sanna's Post · Mostertshoek · Jammerbergdrift · Roodewal · Bothaville · Leliefontein · Nooitgedacht · Vlakfontein · Groenkloof · Elands River · Bloedrivier Poort · Bakenlaagte · Groenkop · Tweebosch · Rooiwal

Coordonnées 28° 40′ S 29° 37′ E / -28.67, 29.61728° 40′ Sud 29° 37′ Est / -28.67, 29.617  

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Vaal Krantz.

La bataille de Vaal Krantz (5 février au 7 février 1900) fut la troisième tentative ratée par la Général Redvers Buller de l'Armée britannique de libérer des Boers de Louis Botha le siège de Ladysmith. La bataille se déroula pendant la Seconde Guerre des Boers.

Rétroactes[modifier | modifier le code]

Lors des première et deuxièmes tentatives de libérer Ladysmith, l'armée de Buller fut vaincue par Botha dans les batailles de Colenso et Spion Kop. Les pertes britanniques se montèrent à 3 000 hommes, contre quelques centaines pour les boers.

Bataille[modifier | modifier le code]

Vaal Krantz était une chaîne de kopjes (petites collines) à quelques kilomètres à l'est de Spion Kop. Buller essaya de forcer une tête de pont au-delà de la rivière Tugela. Après trois jours d'escarmouches, le général britannique estima que ses positions étaient si inconfortables qu'il ne pouvait assurer un support d'artillerie pour des attaques d'infanterie. Buller demanda un conseil de guerre, et "tous ses généraux conclurent que le mieux était de tenter une nouvelle attaque ailleurs."[1] Les Britanniques eurent 333 victimes[2]. Les pertes boers sont inconnues, mais probablement légères.

Val Krantz fut une défaite mineure. Le 14 février, Buller lança sa quatrième offensive pour la libération de Ladysmith, qui fut finalement victorieuse.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes de pied de page[modifier | modifier le code]

  1. Pakenham, p 361
  2. Pakenham, p 322