Bataille de Talikota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Talikota
Informations générales
Date 26 janvier 1565
Lieu Talikota, dans le Karnataka, sur le site de la ville de Hampi
Issue victoire décisive des Sultanats du Dekkan
Belligérants
Royaume de Vijayanâgara Sultanats du Dekkan
Commandants
Ramarâya rois et généaux des sultanats
Forces en présence
140 000 fantassins, 10 cavaliers, plus de 100 éléphants de guerre 80 000 fantassins, 30 000 cavaliers, plusieurs dizaines de canons
Pertes
inconnues, mais très importantes, Ramarâya fait partie des morts inconnues, modérées à importantes
Coordonnées 16° 28′ 24″ N 76° 18′ 43″ E / 16.47330556, 76.3118333316° 28′ 24″ Nord 76° 18′ 43″ Est / 16.47330556, 76.31183333  

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Talikota.

En 1565, l'alliance du Dekkan comprenant Bijâpur, Bîdâr, Berâr, Golkonda et Ahmadnâgar inflige une sévère défaite au royaume de Vijayanâgara à la bataille de Talikota, l'artillerie musulmane faisant la différence comme plus tôt à la bataille de Pânipat. L'armée du royaume est dévastée, Ramarâya est assassiné et la cité de Vijayanâgara et les autres grandes villes du royaume sont mises à sac.

Le trône du Royaume de Vijayanâgara était à l'époque aux mains de Ramarâya. Celui-ci était réputé pour être un manipulateur, et il interférait dans les affaires des sultanats musulmans voisins. Bien qu'initialement cette tactique fut efficace, Ramarâya finit par s'attirer les foudres des sultanats qui s'unirent pour detruire ce royaume Hindou.

C'est l'une des rares batailles de l'époque au cours de laquelle une stratégie de coalition fut employée.
La bataille décisive ne dura pas longtemps. Les troupes des sultanats, dans un terrain rocailleux, employèrent une technique classique : tout d'abord les premières lignes ennemies furent brisées à l'aide des canons. Le feu de l'artillerie fit des ravages, et l'attaque frontale massive des armées alliées acheva le travail. La victoire des sultanats fut totale, la tête de Ramarâya étant exhibée comme un trophée.
La ville de Vijayanâgara, sur le site de Hampi, fut ensuite mise à sac.

La bataille mit un terme au dernier grand empire du Sud de l'Inde.

Les luttes de pouvoir incessantes entre les sultanats firent par la suite leur perte, puisqu'ils capitulèrent plus tard face aux Moghols et à l'empire britannique.

Liens externes[modifier | modifier le code]