Bataille de Sandfontein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Sandfontein
Informations générales
Date 26 septembre 1914
Lieu Namibie
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand Drapeau de l'Afrique du Sud Union d'Afrique du Sud
Commandants
Joachim von Heydebreck Lieutenant-colonel R.C. Grant, blessé
Forces en présence
700 hommes environ 135 officiers
2463 soldats sud-africains
522 auxiliaire africains
Pertes
16 tués
51 blessés
14 tués
46 blessés
Première Guerre mondiale
Batailles
Front africain

Laï (8-1914) · Sandfontein (9-1914) · Tanga (11-1914) · Naulila (12-1914) · Jassin (1-1915) · Gibeon (4-1915) · Bukoba (6-1915) · Mongua (8-1915) · Salaita (2-1916) · Beringia (5-1916) · Negomano (11-1917)


Front italien


Front d'Europe de l'Est


Front d'Europe de l'Ouest


Front du Moyen-Orient


Bataille de l'Atlantique

La bataille de Sandfontein est livrée le 26 septembre 1914, pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), durant la campagne du Sud-Ouest africain allemand (la Namibie d'aujourd'hui). Joachim von Heydebreck, commandant en chef des forces allemandes y défait les troupes sud-africaines, qui subirent de lourdes pertes.

Premier engagement sérieux de la campagne, il est important car il précipite l'insurrection irrédentiste boer, menée par le lieutenant-colonel Salomon Maritz, commandant les troupes sud-africaines stationnées dans la région d'Upington. Ce fut aussi, l'un des rares succès allemands de cette campagne.

Lors de la bataille, von Heydebreck est assisté par le major Erik Victor Franke ; celui-ci est amené à lui succéder après la mort du premier dans une explosion accidentelle et il remporte le 18 décembre suivant le combat de Naulila sur les troupes portugaises d'Angola.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]