Bataille de Saint-Jacques sur la Sihl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Saint-Jacques sur la Sihl
Le bourgmestre de Zurich, Rudolf Stüssi, défend le pont de Saint-Jacques près de Zurich contre les forces des Confédérés, le 22 juillet 1443. On aperçoit la chapelle de Saint-Jacques à droite. Illustration de la Eidgenössische Chronik par Werner Schodoler en 1514
Le bourgmestre de Zurich, Rudolf Stüssi, défend le pont de Saint-Jacques près de Zurich contre les forces des Confédérés, le 22 juillet 1443. On aperçoit la chapelle de Saint-Jacques à droite. Illustration de la Eidgenössische Chronik par Werner Schodoler en 1514
Informations générales
Date 22 juillet 1443
Lieu près de Zurich
Issue Victoire des cantons confédérés
Belligérants
Confédération des VIII cantons Zurich, Saint-Empire romain germanique
Commandants
Rudolf Stüssi, Albrecht Freiherr von Bussnang
Coordonnées 47° 22′ 25″ N 8° 31′ 51″ E / 47.37361111, 8.53083333 ()47° 22′ 25″ Nord 8° 31′ 51″ Est / 47.37361111, 8.53083333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Saint-Jacques sur la Sihl.

La bataille de Saint-Jacques sur la Sihl (Sankt Jakob an der Sihl en allemand) s'est déroulée le 22 juillet 1443 près de Zurich dans le cadre de l'Ancienne guerre de Zurich. Opposant les troupes confédérées aux Zurichois, elle se solda par la défaite de ces derniers. Elle eut lieu en dehors des portes de la ville de Zurich, au-delà de la Sihl près de l'actuelle église de Saint-Jacques, sur la place Stauffacher.

D'après les chroniqueurs zurichois, le maire de Zurich, Rudolf Stüssi succomba lors de la bataille alors qu'il défendait ardemment le pont traversant la Sihl. Stüssi couvrait la retraite de ses troupes lorsqu'il fut tué par un confédéré en embuscade sur le pont. Ce témoignage qui glorifie les mérites de Stüssi est toutefois considéré comme de la propagande par les historiens. Albrecht Freiherr von Bussnang, le commandant des forces habsbourgeoises alliées avec Zurich, fut tué près de l'autel de la chapelle Saint-Jacques.

D'autres récits des chroniques zurichoises font état de l'acte héroïque d'Anna Ziegler, la femme du gardien qui descendit le pont-levis à l'entrée dite du Rennweg juste à temps pour empêcher les Confédérés de s'introduire dans la cité.

Cette défaite zurichoise ne fut pas décisive même si la ville fut assiégée. La guerre continua jusqu'en 1450.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :