Bataille de Rocheservière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Rocheservière
Épisode du combat de Rochesevière
Épisode du combat de Rochesevière
Informations générales
Date 19 et 20 juin 1815
Lieu Rocheservière
Issue Victoire des Impériaux
Belligérants
Flag of France.svg Impériaux Drapeau de l'Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Commandants
Jean Lamarque
Jean-Pierre Travot
Michel Silvestre Brayer
Étienne Estève
Charles d'Autichamp
Pierre Constant de Suzannet
Forces en présence
6 000 hommes 8 000 hommes
Pertes
10 morts
~ 60 blessés
~ 100 morts
~ 500 blessés
Septième Coalition
Guerre de Vendée
Batailles
Guerre de Vendée et Chouannerie de 1815

Les Échaubrognes · L'Aiguillon · Aizenay · Sainte-Anne-d'Auray · Cossé · Saint-Gilles-sur-Vie · Redon · Les Mathes · Muzillac · Rocheservière · Thouars · Auray · Châteauneuf-du-Faou · Guérande · Fort-la-Latte


Campagne de Belgique de 1815
Ligny · Quatre-Bras · Wavre · Waterloo · La Souffel · Rocquencourt


Guerre napolitaine
Panaro · Ferrare · Occhiobello · Carpi · Casaglia · Ronco · Cesenatico · Pesaro · Scapezzano · Tolentino · Ancône · Castel di Sangro · San Germano · Gaète

Coordonnées 46° 56′ 23″ N 1° 30′ 29″ O / 46.93972222, -1.5080555646° 56′ 23″ Nord 1° 30′ 29″ Ouest / 46.93972222, -1.50805556  

Géolocalisation sur la carte : Vendée

(Voir situation sur carte : Vendée)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Rocheservière.

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Rocheservière.

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Rocheservière.

La bataille de Rocheservière se déroula lors de la guerre de Vendée de 1815.

Prélude[modifier | modifier le code]

Revenu d'Anjou le général Jean Lamarque, secondé par Brayer, quittait Nantes avec 3 000 hommes, le 11 juin il faisait sa jonction avec Travot à Machecoul, le 12 juin il occupait Legé et Palluau. Lamarque disposait de 6 000 hommes, le 17 juin, il apprit que les Vendéens, au nombre de 8 000 et commandés par d'Autichamps, Sapinaud et Suzannet étaient dans les environs de Rocheservière au Nord-Est.

La bataille[modifier | modifier le code]

Les forces vendéennes étaient cependant bien positionnées, Suzannet se trouvait dans les hauteurs de Rocheservière, protégé à l'Ouest par la Boulogne, rivière difficilement franchissable pour une armée. Saint-Hubert était à Saint-André-Treize-Voies, neuf kilomètres à l'Est de Rocheservière. Quant à Charles d'Autichamp, il était positionné à Vieillevigne au Nord-Est, à 7 kilomètres de Rocheservière et 4 kilomètres de Saint-André.

Ces positions allaient être difficiles à attaquer pour les Impériaux, mais soudainement le 19 juin, les Vendéens évacuèrent Rocheservière, contre la volonté de Suzannet semble-t-il, et gagnèrent Mormaison au Sud-Est. Les Impériaux passèrent à l'attaque, les Chasseurs vendéens de Travot se heurtèrent à La Grolle, située entre Rocheservière et Saint-André, à un groupe de Vendéens commandés par La Sorinière et du Doré. Suzannet parvint cependant à faire intervenir sa cavalerie qui força Travot à battre en retraite. Suzannet ramena ensuite toutes ses troupes à la Grolle.

Le lendemain, le 20 juin, Suzannet décida de se porter à la rencontre des Impériaux, il écrivit à d'Autichamp, le général en chef, lui demandant d'agir de même mais celui-ci refusa estimant qu'il fallait camper sur ses positions. Suzannet et Saint-Hubert franchirent alors seuls la Boulogne et marchèrent à la rencontre des Impériaux. Les deux armées se rencontrèrent sur la lande de Grand-Collet au Sud-Ouest de Rocheservière. Néanmoins les troupes de Saint-Hubert et Suzannet se trouvaient à une certaine distance les unes des autres, aussi les troupes impériales entrèrent d'abord en contact avec les forces de Saint-Hubert, celles-ci, prises de flanc par les Chasseurs vendéens de Travot, furent mises en déroute. Suzannet arriva trop tard sur le champ de bataille, constatant la déroute de Saint-Hubert, il lança une charge désespérée sur les lignes impériales, mais lors du combat qui s'ensuivit Suzannet s'effondra, grièvement blessé par une balle impériale. Lamarque fit ensuite intervenir sa cavalerie et les forces de Suzannet prirent la fuite à leur tour.

De son côté, à Vieillevigne, le général d'Autichamp fut informé des combats sur la lande de Grand-Collet, aussitôt, il se porta en direction de Rocheservière, mais il ne put que constater la déroute des forces de Suzannet et Saint-Hubert. D'Autichamp décida alors de positionner ses hommes en défense sur le pont qui traversait la Boulogne. Mais Lamarque fit traverser la rivière par ses troupes sur des gués, les Impériaux entrèrent ensuite dans Rocheservière puis prirent les Vendéens de dos. Ceux-ci paniquèrent et prirent la fuite, ils se replièrent en désordre au Nord sur Clisson. Le lendemain le général Suzannet mourut de ses blessures à Aigrefeuille-sur-Maine.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Émile Gabory, Les Guerres de Vendée, Robert Laffont,‎ 2009, p. 827-828