Bataille de Raab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raab (homonymie).
Bataille de Raab
La bataille de Raab, graphique en couleur d'Eduard Kaiser (1820-1895)
La bataille de Raab, graphique en couleur d'Eduard Kaiser (1820-1895)
Informations générales
Date 14 juin 1809
Lieu Raab, Hongrie
Issue Victoire franco-italienne
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Drapeau de l'Empire d'Autriche Empire d'Autriche
War Flag of Hungary.svg Royaume de Hongrie[1]
Commandants
Eugène de Beauharnais Jean-Baptiste d'Autriche
Forces en présence
39 902 hommes[2],[3] 35 525 hommes[2],[3]
Pertes
700 tués,
1 500 blessés[2]
743 tués
1 757 blessés,
2 406 prisonniers,
1 305 disparus,
3 canons, 2 drapeaux[2],[4].
Cinquième Coalition
Batailles
Campagne d'Allemagne et d'Autriche

Sacile · Teugen-Hausen · Raszyn · Abensberg · Landshut · Eckmühl · Ratisbonne · Neumarkt (en) · Radzymin (en) · Caldiero (en) · Dalmatie (en) · Ebersberg · Piave · Malborghetto (en) · Linz (en) · Essling · St-Michel (en) · Stralsund (en) · Raab · Gratz · Wagram · Korneuburg (en) · Gefrees (en) · Schöngrabern (en) · Znaïm · Ölper (en)


Traité de Schönbrunn

Batailles navales
Martinique · Sables-d'Olonne · Île d'Aix · Walcheren · Grand Port · Lissa · Pelagosa


Campagne d'Espagne


Rébellion du Tyrol
Axams · Sterzing · Innsbrück · Kufstein · Volano · Lofer · Waidring · Wörgl · Strass im Zillertal · 1re Bergisel · 2e Bergisel · Franzensfeste · Pontlatzer Brücke · 3e Bergisel · Unken · Lueg · Hallein · Melleck · 4e Bergisel · Pustertal · Meran · Sankt Leonhard in Passeier

La Bataille de Raab eut lieu le 14 juin 1809, entre les forces franco-italiennes et les armées autrichiennes et hongroises.

Elle se déroula près de Győr en Hongrie et se termina par une victoire de l'armée franco-italienne.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après la bataille de Sacile en Italie, l'armée française, sous les ordres d'Eugène de Beauharnais poursuit les Autrichiens en retraite vers le nord-est.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Cette victoire empêcha l'archiduc Jean-Baptiste d'Autriche d'apporter d'importants renforts lors de la Bataille de Wagram, alors que les forces du Prince Eugène de Beauharnais purent rejoindre à temps Napoléon à Vienne pour se battre à Wagram. Napoléon qualifia cette bataille de “ petite-fille de Marengo et de Friedland[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ervin Liptai: Military history of Hungary, Zrínyi Publisher, 1985. ISBN 963-326-337-9
  2. a, b, c et d Alain Pigeard, Dictionnaire de la Grande Armée, Tallandier Éditions, 2002, p742-743.
  3. a et b Thiers les estime,dans Histoire du Consulat et de l'Empire (1874), respectivement à 36 000 et 40 000 hommes.
  4. D'autres sources mentionnent 6 100 tués et blessés dont 3 700 prisonniers, 2 drapeaux et 2 canons.
  5. Chandler, D. p.355

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ferdi Wöber, La bataille de Raab, Anovi, 2009, (ISBN 978-2-914818-17-9)
  • (en) Chandler, D. Dictionary of the Napoleonic wars. Wordsworth editions, 1999.
  • (en) Smith, D. The Greenhill Napoleonic Wars Data Book. Greenhill Books, 1998.