Bataille de Pollilur (1780)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Pollilur
Battle of pollilur.jpg
Informations générales
Date
Lieu Près de Kanchipuram
Issue Victoire mysorienne
Belligérants
Flag of Mysore.svg Royaume de Mysore Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Commandants
Tipû Sâhib William Baille
Forces en présence
~ 10 000 hommes ~ 4 000 hommes
Pertes
inconnues 500 morts ou blessés
Deuxième guerre du Mysore

La bataille de Pollilur a lieu le au cours de la deuxième guerre du Mysore. Elle oppose les armées de Mysore conduites par Tipû Sâhib, le fils de Haidar Alî, sultan du Mysore aux troupes britanniques de la Compagnie anglaise des Indes orientales.

Tipû est envoyé pour arrêter les troupes britanniques sous le commandement du colonel William Baillie alors qu'elles se déplacent vers le sud pour rejoindre l'armée principale de la CAIO sous les ordres d'Hector Munro à Conjeeveram (l'actuelle Kanchipuram), à quelque soixante-dix kilomètres au sud de Madras. Après l'attaque initiale de Tipû, Munro envoie à Baillie le colonel Fletcher avec des renforts, mais ne fait pas mouvement lui-même. Tipû dont les forces dépassent de beaucoup en nombre celles de son adversaire attaque à nouveau le contingent de Baillie qui comprend le soixante-treizième régiment ainsi que les tireurs d'élite et grenadiers cipayes. Le front britannique est brisé, mais Baillie rassemble ses hommes, forme un carré et résiste à 13 attaques supplémentaires avant de demander grâce. Seule l'intervention de Lally et Pimorin, les officiers français de Haidar, empêche l'extermination des Britanniques. Tous les survivants, y compris le colonel Baillie, les capitaines David Baird et John Lindsay sont enfermés dans les prisons d'Haidar Alî qui fera exécuter une grand peinture murale dans son palais d'été pour commémorer sa victoire.

Suite à la paix de 1784, Baird est libéré. Quinze ans plus tard, il mènera l'attaque finale sur Seringapatam.

Voir aussi[modifier | modifier le code]