Bataille de Palo Alto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palo Alto (homonymie).
Bataille de Palo Alto
Palo Alto nebel.jpg
Informations générales
Date 8 mai 1846
Lieu près de Brownsville
Issue Victoire tactique américaine
Belligérants
US flag 28 stars.svg États-Unis Flag of Mexico (1823-1864, 1867-1968).png Mexique
Commandants
Zachary Taylor Mariano Arista
Forces en présence
2 400 4 000
Pertes
5 morts
43 blessés
102 morts
129 blessés
26 disparus
Guerre américano-mexicaine
Batailles
Opérations le long du Río Grande
Fort Texas — Palo Alto — Resaca de la Palma

La révolte de Taos
Cañada — Mora — Embudo Pass — Pueblo de Taos


Campagne de Californie
Santa Fe — San Pasqual — Rio San Gabriel — La Mesa


Campagne du Nord de Taylor
Monterrey — Buena Vista


Campagne de Scott
Veracruz — Cerro Gordo — Contreras — Churubusco — Molino del Rey — Chapultepec — Mexico


Siège de Puebla
Siège de Puebla — Bataille de Huamantla

Coordonnées 26° 01′ 12″ N 97° 27′ 55″ O / 26.02007, -97.46538 ()26° 01′ 12″ Nord 97° 27′ 55″ Ouest / 26.02007, -97.46538 ()  

Géolocalisation sur la carte : Texas

(Voir situation sur carte : Texas)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Palo Alto.

La bataille de Palo Alto fut la première bataille majeure de la guerre américano-mexicaine, elle se déroula le 8 mai 1846 à 8 km de Fort Texas (aujourd'hui Brownsville; le site de la bataille n'est pas à Palo Alto (Texas)). Une force d'environ 4 000 hommes (une partie de l'Armée du Nord mexicaine) conduite par le général Mariano Arista, comprenant les brigades d'infanterie de La Vega et Garcia ainsi que la brigade de cavalerie Torrejon engagèrent une force de l'armée U.S. de 2 400 hommes – appelée alors US Army of Observation (Armée US d'observation).

Contexte[modifier | modifier le code]

La bataille découle des opérations mexicaines visant à assiéger Fort Texas dont la construction a commencé fin mars 1846, que les Mexicains considèrent (avec raison) avoir été construit sur le territoire mexicain. Le général Zachary Taylor, se trouve alors à Port Isabel où il reçoit de l'approvisionnement, lorsqu'il entend au loin le canon tonner. Les Mexicains ont commencé l'attaque de Fort Texas. Taylor rassemble ses troupes et vole au secours des défenseurs du fort, mais il est alors attaqué par une force mexicaine commandée par le général Arista. Une autre force mexicaine (composée de 1 540 hommes : artillerie 14 canons, les bataillons de Gardes nationaux de Matamoros et les bataillons d'active de Mexico, Puebla et Morelia) sous le commandement du général de brigade Francisco Mejia sont restés autour de Fort Texas et à Matamoros (la ville mexicaine faisant face au fort sur la rive sud du Río Grande).

Engagement[modifier | modifier le code]

L'armée du général Arista se déploie sur une largeur de près de 2 km rendant impossible la première option de Taylor d'une charge américaine à la baïonnette. Taylor, dans un mouvement improbable fait avancer son artillerie pour attaquer l'ennemi. Il s'agit d'une Flying Artillery (artillerie légère mobile, montée sur des chariots tirés par des chevaux et servie par des cavaliers), la tactique d'utilisation de l'artillerie légère consistant à attaquer puis rapidement changer de position et tirer à nouveau, développée par le major Samuel Ringgold (qui sera tué lors de la bataille), sera décisive. L'artillerie mexicaine, lourde et peu mobile, est totalement inefficace dans les broussailles épaisses de Palo Alto. Arista ordonne des charges de cavalerie pour attaquer par le flanc l'artillerie américaine, mais la Flying Artillery est capable par un mouvement rapide de changer de position et de décimer les dragons qui chargent.

Les Mexicains subissent de lourdes pertes comparées à celles des Américains, ce pour quantité de raisons. L'armée mexicaine utilise une poudre de qualité médiocre qui raccourcit la portée des canons et des mousquets. Cette mauvaise poudre ayant la fâcheuse habitude d'exploser prématurément, les soldats ont tendance à en charger une quantité réduite, ce qui affecte encore plus la portée de leurs armes. Les Mexicains généralement peu entraînés sont souvent terrifiés par le volume des gaz d'explosion de leur poudre. Enfin, leur armement est technologiquement inférieur. Les mousquets qu'utilisent les hommes d'Arista sont des Brown Bess britanniques, les mêmes que ceux utilisés par les Anglais lors des guerres napoléoniennes (30 ans auparavant), les troupes U.S. étaient munies des tout derniers fusils produits aux États-Unis.

Lors de la nuit du 8 mai, les Mexicains se retirent sur une position qu'ils estiment plus favorable à leurs forces, la Resaca de La Palma où se produira le lendemain la prochaine bataille.

Il est difficile de désigner un vainqueur pour cette bataille ; certes les Mexicains font retraite, mais il s'agit surtout d'un mouvement tactique visant à amoindrir l'efficacité de la Flying Artillery américaine en choisissant un terrain qui lui soit moins favorable alors qu'il avantagera l'artillerie lourde mexicaine. D'un autre côté, l'artillerie américaine a réellement démoralisé les hommes d'Arista et causé de lourdes pertes dans leur rangs.

Le site de la bataille se trouve aujourd'hui dans le Palo Alto Battlefield National Historic Site sous la garde du National Park Service.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Plan de la bataille de Palo Alto
  • Apuntes para la historia de la guerra entre México y los Estados Unidos; Alcaraz, Ramón,
  • La invasión americana, 1846 a 1848, apuntes del subteniente de artillería; Balbotín, Manuel,
  • The Mexican War; Nevin, David; Time Life Books; NY; 1978 ISBN 0-8094-2302-2.
  • The Mexican-American War 1846-48; Bauer, K. Jack; NY; Macmillan, 1974; ISBN 0-02-507890-9.
  • Santa Anna's Mexican Army, 1821-1848; Chartrand, René,
  • Encyclopedia of the Mexican-American War; Crawford, Mark,
  • On the Prairie of Palo Alto; Haecker, Charles M.,

Lien externe[modifier | modifier le code]