Bataille de Naupacte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Naupacte
Informations générales
Date 429 av. J.-C.
Lieu au large de Naupacte
Issue Victoire d'Athènes
Belligérants
Athènes Sparte
Corinthe
Et autres membres de la Ligue du Péloponnèse
Commandants
Phormion Brasidas
Et autres stratèges
Forces en présence
20 navires 77 navires
Pertes
1 navire 6 navires
Guerre du Péloponnèse
Batailles
Sybota — Potidée — Chalcis — Patras — Naupacte — Mytilène — Tanagra — Étolie — Olpae — Idomene — Pylos — Sphactérie — Délion — Amphipolis — Mantinée — Hysiai — Mélos — Expédition de Sicile — Symi — Érétrie — Cynosséma — Abydos — Cyzique — Notion — Arginuses — Aigos Potamos
Cette boîte : voir • disc. • mod.

La bataille de Naupacte est une bataille navale qui fut livrée en 429 av. J.-C., au large de Naupacte, pendant la guerre du Péloponnèse. Le stratège athénien Phormion et ses 20 navires vainquent la flotte Corinthienne (47 navires) devant Patrai et Naupacte.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La petite flotte athénienne se trouvait acculée par une flotte très supérieure en nombre. Neuf galères athéniennes se jetèrent à la côté pour débarquer leur équipage, et permettre aux hommes d'échapper, tandis que dix autres navires se réfugiaient dans le port de Naupacte. Le dernier navire athénien allait être intercepté avant qu'il n'entre dans le port, lorsqu'il fit soudain demi-tour et éperonna le navire amiral. Voyant le succès de cette contre-attaque, Phormion fit sortir ses navires du port et parvint à disperser la flotte adverse[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Adam, « La guerre navale antique en Méditerranée », Dossiers de l'Archéologie, no 29,‎ 1978, p. 51