Bataille de Monroe's Cross Roads

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 07′ 33″ N 79° 12′ 12″ O / 35.1259, -79.2032 ()

La bataille de Monroe's Crossroads, aussi nommée Bataille de Fayetteville Road[1], est un engagement mineur de la Guerre de Sécession. Elle a lieu le 10 mars 1865 en Caroline du nord, comté de Cumberland, et fait partie de la Campagne des Carolines.

C'est l'un des derniers combats de cavalerie de la Guerre de Sécession qui voit deux divisions sudistes surprendre une division nordiste. Le combat est sans résultats mais favorise le retrait d'autres forces confédérées.

Le contexte[modifier | modifier le code]

En 1865, l'armée commandée par le général Sherman opère dans les états de Caroline et a pour objectif Goldsboro. Il a l'intention de prendre Fayetteville en premier lieu. Cette ville présente deux intérêts. En premier lieu, c'est le lieu le plus haut de la Fear Cape River que peuvent atteindre des bateaux venant de Wilmington (tombée aux mains des fédéraux) et donc pouvant assurer le ravitaillement de l'armée; en second lieu, la prise des ponts sur la rivière permettrait de piéger les forces sudistes opérant sur la rive ouest.

Pendant la progression de l'armée du général Sherman en Caroline du nord, la division de cavalerie Kilpatrick est chargée de la protection de son flanc gauche. Au soir du 9 mars, la division Kilpatrick s'installe pour passer la nuit au carrefour de Monroe (Monroe's Crossroads), ainsi nommé par la ferme la plus proche.

Le temps est particulièrement pluvieux. Au matin, s'il ne pleut plus, c'est le brouillard qui règne.

Les forces en présence[modifier | modifier le code]

Elles concernent 4 500 hommes environ pour chaque camp.

Forces nordistes[modifier | modifier le code]

  • 3e Division de cavalerie (Kilpatrick) (2 brigades, 4438 hommes).
    • Brigade Jordan.
      • 3e Indiana
      • 8e Indiana
      • 2e Kentucky
      • 3e Kentucky
      • 9e Pennsylvanie
    • Brigade Atkins
      • 92e Illinois
      • 9e Michigan
      • 9e Ohio
      • 10e Ohio
      • Escadron McLaughlin
    • 10e batterie d'artillerie montée du Wisconsin

Forces sudistes[modifier | modifier le code]

Wade Hampton commande le corps de cavalerie de l'armée sudiste. Seule une partie de celui-ci est engagé.

  • Division de cavalerie Joseh Wheeler (4 brigades, 4500 hommes environ)[2].
    • Brigade Harrison.
      • 8e Texas,
      • 11e Texas,
      • 3e Arkansas,
      • 8e Tennessee (4e Cie),
    • Brigade Ashby.
      • 1er Tennessee (1e Cie),
      • 2e Tennessee,
      • 5e Tennessee,
    • Brigade Hagan.
      • 1e Alabama,
      • 3e Alabama,
      • 9e Alabama,
      • 12e Alabama,
      • 51e Alabama,
      • 53e Alabama,
      • 10e confédéré (?)
    • Brigade Anderson.
      • 3e Géorgie,
      • 5e Géorgie,
      • 6e Géorgie,
      • 8e confédéré (?)
    • Section d'éclaireurs de Johnson (30-40 hommes).

Les combats[modifier | modifier le code]

Au petit matin, les cavaliers sudistes investissent le campement nordiste, pauvrement gardé et surprennent les nordistes. Le général Kilpatrick, qui passait la nuit dans une cabane avec sa maitresse, échappe, en vêtements de nuit, à la troupe de sudistes spécialement sélectionnés pour le capturer. Après être resté un temps caché dans un terrain marécageux voisin, il regagne le lieu du combat et organise la défense.

Les cavaliers fédéraux qui avaient évacué les lieux dans un premier temps, laissant leurs bagages et leur artillerie, se réorganisent et contre attaquent, forçant les confédérés à reculer. Vers le milieu de la matinée, et devant la menace d'une intervention de l'infanterie fédérale, les sudistes se dégagent et décrochent sans être inquiétés en direction de Fayetteville.

Les conséquences[modifier | modifier le code]

Ce combat permet aux sudistes de gagner du temps et de permettre à leur infanterie de passer sur l'autre rive de la Cape Fear River, à Fayetteville, et de brûler les ponts derrière eux.


Sources[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Eric J. Wittenberg, Battle of Monroe's Crossroads and the Civil War's Final Campaign, 2006, Savas Beatie, 366 pages, (ISBN 978-1932714173)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette bataille est aussi connue sous le sobriquet de Kilpatrick's Shirttail Skedaddle par référence à la péripétie concernant le général nordiste.
  2. Il ne semble pas que l'artillerie sudiste du corps ait participé à l'affaire.