Bataille de Moncontour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Moncontour
Informations générales
Date 3 octobre 1569
Lieu Moncontour, en Poitou
Issue Victoire des catholiques
Belligérants
Armée des huguenots Armée royale française (dont les Provençaux du comte de Tende et les reîtres du rhingrave et du margrave de Bade)
Commandants
Amiral de Coligny Henri, duc d'Anjou (futur Henri III, roi de France), conseillé par Gaspard de Saulx-Tavannes
Forces en présence
12 000 fantassins, 7000 cavaliers 18 000 fantassins, 9000 cavaliers
Pertes
plus de 6 000 hommes env. 600 hommes
Troisième guerre de Religion (1568-1570)
Batailles
Guerres de religion en France

Mérindol (1545) · Amboise (1560)


Première guerre de religion (1562–1563)
Édit de Saint-Germain · Massacre de Wassy · Vergt · Rouen · Dreux · Orléans · Édit d'Amboise


Deuxième guerre de religion (1567–1568)
Saint-Denis


Troisième guerre de Religion (1568-1570)
Jarnac · La Roche-l'Abeille · Montcontour · Saint-Jean-d'Angély


Quatrième guerre de religion (1572–1573)
Saint-Barthélemy · Sommières · Sancerre · La Rochelle (1572)


Cinquième guerre de religion (1574–1576)
Dormans · Édit de Beaulieu


Sixième guerre de religion (1576–1577)
Traité de Bergerac (en)


Septième guerre de religion (1579–1580)
Traité du Fleix


Huitième guerre de religion (1585–1598)
Guerre des Trois Henri (en)
Traité de Nemours · Coutras · Vimory · Auneau · Journée des Barricades · Arques · Ivry · Paris · Poncharra · Craon · Port-Ringeard · Fontaine-Française · Édit de Nantes


Rébellions huguenotes (1621-1629)
Saumur (1621) (en) · Saint-Jean-d'Angély (1621) · La Rochelle (1621) · Montauban (1621) · Riez (1622) · Royan (1622) · Sainte-Foy (1622) · Nègrepelisse (1622) · Saint-Antonin (1622) · Montpellier (1622) · Saint-Martin-de-Ré (navale, 1622) · Traité de Montpellier (1622) · Blavet (1625) · Île de Ré (1625) (en) · Traité de Paris (1626) · Saint-Martin-de-Ré (1627) · La Rochelle (1627-1628) · Privas (1629) · Alès (1629) · Montauban (1629) (en) · Paix d'Alès


Révocation de l'édit de Nantes (1685)

Le 3 octobre 1569, les forces catholiques du roi Charles IX, sous le commandement du duc d'Anjou, battent à Moncontour dans le Poitou, les troupes huguenotes, commandées par l'amiral Gaspard de Coligny. Cette bataille a lieu durant la troisième guerre de religion.

Campagne précédant la bataille[modifier | modifier le code]

L’amiral de Coligny, venant du sud, avait mis le siège devant Poitiers. Après sept semaines, près de prendre la ville, il doit lever le siège devant l’avance de l’armée royale, qu’il rencontre au nord-ouest de Poitiers, près de la commune de Moncontour.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La préparation de la bataille est marquée par la trahison de mercenaires au service des protestants. Affaiblie, l’armée protestante est battue, et les catholiques triomphent.

Selon les historiens de l'époque, l'assaut fut de brève durée, mais particulièrement sanglant. Du côté des protestants, on dénombre entre 6 000 et 10 000 morts et prisonniers[1] ; quant aux catholiques, leurs pertes n'excédèrent pas les 600 hommes.

Suites[modifier | modifier le code]

Comme après La Roche-l'Abeille où les protestants avaient massacré leurs prisonniers, les catholiques font de même, bien qu’Henri d’Anjou sauve quelques gentilshommes français.

Coligny réussit à descendre vers le sud et à reconstituer une armée par la suite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Carpentier, Les Batailles de Poitiers. Charles Martel et les Arabes. en 30 questions, Geste éditions, La Crèche, 2000, Collection dirigée par Jean-Clément Martin, (ISBN 2-84561-007-6), p. 56

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ambroise Paré - Apologie et Traicté contenant les voyages faicts en divers lieux, 1585