Bataille de Mine Run

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 20′ 16″ N 77° 49′ 07″ O / 38.3379, -77.8187 ()

George G. Meade et Robert Lee, commandants opposés durant la campagne de Mine Run

La bataille de Mine Run est le combat le plus important de la campagne de Mine Run. Il s'agit des derniers combats de l'année 1863, en Virginie. Elle met aux prises l'Armée du Potomac, commandée par George G. Meade et l'Armée de Virginie du Nord, commandée par Robert Lee.

Cette bataille se déroule les 30 novembre et premier décembre et se résume à des échanges de tirs entre les sudistes retranchés et les nordistes qui préféreront se replier plutôt que lancer un assaut qui aurait été sanglant. Les 2 armées prendront alors leurs quartiers d'hiver.

Le contexte[modifier | modifier le code]

Carte des opérations de la campagne de Bristoe

Le contexte géographique[modifier | modifier le code]

Les opérations ont lieu sur le territoire de la Virginie, entre les montagnes Blue Ridge, à l'ouest et le fleuve Potomac, à l'est. Cette zone est d'orientation nord-est/sud-ouest et est coupée par plusieurs rivières qui coulent vers le Potomac. La petite rivière de Mine Run coule vers le nord pour se jeter dans la Rapidan. Un détail, qui aura son importance, la rive gauche de la rivière est en surplomb, contrairement à la rive droite qui est plate.

Le contexte militaire[modifier | modifier le code]

Au début de l'hiver 1863, Meade cherche une fois de plus à détruire l'armée sudiste déjà battue à Gettysburg.

Les forces en présence[modifier | modifier le code]

Forces nordistes[modifier | modifier le code]

Armée du Potomac, 5 corps (84 274 hommes).

Forces sudistes[modifier | modifier le code]

Armée de la Virginie du nord, 2 corps (48 586 hommes).

Le déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

  • La manœuvre nordiste.
  • La réaction sudiste.
  • Escarmouches.
  • Le repli.

Les conséquences[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mine Run battle » (voir la liste des auteurs)
  • (en) James McPherson, The atlas of the civil war, Courage Books, 2005, (ISBN 978-0-7624-2356-9), pages 138-139.
  • (en) Mark M Boatner III, The Civil War Dictionary, Vintage Books, 1959, réédition 1987, (ISBN 0-679-73392-2), pages 522.
  • (en) David G Eicher, The longest night, a military history of the Civil War, Simon & Schuster, 2001, (ISBN 0-684-84944-5), pages 618-619.
  • (en) Shelby Foote, The Civil War, a narrative, tome 2, Vintage Books, 1963, (ISBN 0-394-74621-X), pages 872-878.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James McPherson, The atlas of the civil war, Courage Books, 2005, (ISBN 978-0-7624-2356-9).
  • (en) David G Eicher, The longest night, a military history of the Civil War, Simon & Schuster, 2001, (ISBN 0-684-84944-5).