Bataille de La Haye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de La Haye
Avions Junkers Ju 52 détruits à Valkenburg (près de La Haye) le 10 mai 1940.
Avions Junkers Ju 52 détruits à Valkenburg (près de La Haye) le 10 mai 1940.
Informations générales
Date 10 mai 1940
Lieu La Haye, Pays-Bas
Issue Victoire néerlandaise à la Pyrrhus
Belligérants
Flag of the Netherlands.svg Royaume des Pays-Bas Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Drapeau des Pays-Bas Henri Winkelman Drapeau de l'Allemagne nazie Hans Graf von Sponeck
Forces en présence
11 100 soldats (3 divisions)
2 escouades de véhicules blindés
3 000 parachutistes de la 22e division d'infanterie
Pertes
515 tués
~1 000 blessés
134 à 400 tués
700 blessés
1 745 capturés
125 avions perdus
47 avions endommagés[1].
Seconde Guerre mondiale,
Bataille des Pays-Bas
Batailles
Bataille des Pays-Bas

Plan jaune · Bataille de Maastricht · Bataille de La Haye · Bataille de Grebbeberg · Bataille de l'Afsluitdijk · Bataille de Hannut · Bombardement de Rotterdam · Reddition du 15 mai · Combats en Zélande


Bataille de France et Campagne des 18 jours


Incidents aériens en Suisse


Front d’Europe de l’ouest

La bataille de La Haye est le premier assaut aéroporté de l'Histoire. Il se déroule le 10 mai 1940 dans le cadre de la bataille des Pays-Bas lors de la Seconde Guerre mondiale entre l'Armée royale néerlandaise et la 22e division d'infanterie (Fallschirmjäger) de la Luftwaffe. Elle résulte en une victoire néerlandaise.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille des Pays-Bas.
Théâtre des opérations lors de la bataille des Pays-Bas (en castillan).

Le 10 mai, les Allemands prévoyaient de prendre les Néerlandais par surprise en leur faisant croire qu'ils avaient l'intention de voler au-dessus des Pays-Bas afin d'attaquer le Royaume-Uni (les Pays-Bas ayant été restés neutres). Leur réel objectif était d'attaquer les aérodromes de Ypenburg, Ockenburg et de Valkenburg afin d'affaiblir défenses antiaériennes néerlandaises potentielles et ainsi capturer La Haye. Il était prévu que la reine (Wilhelmine) et le commandant en chef des forces néerlandaises, Henri Winkelman, pourraient convenir à ce stade de capituler. Toutefois, si les Néerlandais ne se rendaient pas, les Allemands avaient prévu de couper tous les itinéraires menant à La Haye afin de dissuader toute tentative de contre-attaque néerlandaise.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Les Allemands sont parachutés dans et autour de La Haye avec pour ordre de capturer la ville ainsi que ses aérodromes adjacents. Après avoir pris la ville, le plan était de forcer la reine des Pays-Bas, Wilhelmine à capituler et ainsi porter un coup décisif aux Néerlandais.

Toutefois, l'opération échoue et les forces allemandes se retrouvent encerclées par des Néerlandais lourdement armés qui défendent les aérodromes. Cependant, avec l'aide de la Luftwaffe, ils parviennent à repousser toutes les tentatives de contre-attaque menées par les forces néerlandaises jusqu'à la relève assurée par les soldats de la Wehrmacht. Ainsi, à la fin de la journée du 10 mai, les forces néerlandaises reprennent les aérodromes capturés, mais cette victoire tactique sera de courte durée en raison des bombardements allemands sur Rotterdam 4 jours plus tard et qui forceront le gouvernement néerlandais à capituler.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les Néerlandais perdent 515 tués, le nombre de blessés est inconnu mais estimé à environ 1 000. Les pertes allemandes seraient de l'ordre de 134 tués selon les sources allemandes[2], tandis que les sources néerlandaises estiment que 400 Allemands ont été tués[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) E.R Hooton, Luftwaffe at War; Blitzkrieg in the West: Volume 2. London: Chervron/Ian Allen, 2007. (ISBN 978-1-85780-272-6)
  2. (de) Gefallenenverzeichnis der 22. Infanterie Division Abschnitt Holland, consulté le 7 mars 2012
  3. (en) The dunes north and west of The Hague, consulté le 7 mars 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) E.H Brongers, The Battle for the Hague 1940. Uitgeverij Aspekt BV. (ISBN 90-5911-307-1).

Liens externes[modifier | modifier le code]