Siège de Kawagoe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bataille de Kawagoe)
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Kawagoe
Informations générales
Date 1545
Lieu Château de Kawagoe, province de Musashi
Issue Victoire des Hōjō, échec du siège
Belligérants
Clan Hōjō Clan Uesugi
Commandants
Hōjō Tsunashige
Hōjō Ujiyasu
Uesugi Norimasa
Uesugi Todomasa
Ashikaga Haruuji (Kantō kubō) et autres
Forces en présence
3 000 hommes dans la garnison
8 000 hommes dans la force de secours
85 000 hommes
Pertes
inconnues entre 13 000 et 16 000 morts ou blessés
Coordonnées 35° 55′ 28″ N 139° 29′ 29″ E / 35.924444444444, 139.4913888888935° 55′ 28″ Nord 139° 29′ 29″ Est / 35.924444444444, 139.49138888889  

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Kawagoe.

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Saitama

(Voir situation sur carte : préfecture de Saitama)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Kawagoe.

Le siège de Kawagoe (川越の戦い Kawagoe no tatakai), livré en 1545, fait partie de la tentative ratée de Tomosada Ōgigayatsu pour reprendre le château d'Edo au clan Go-Hōjō. Ōgigayatsu, un membre du clan Uesugi, fut aidé dans son entreprise par son parent Norimasa Uesugi.

En dépit d'une immense supériorité numérique des assiégeants, les 3 000 hommes de la garnison du château de Kawagoe, dirigés par Hōjō Tsunashige, soutinrent le siège jusqu'à l'arrivée d'une force de secours. Celle-ci était conduite par le frère de Tsunanari, Hōjō Ujiyasu, qui envoya un guerrier prévenir la garnison de son arrivée imminente. Des ninja informèrent quant à eux les Hōjō que les assiégeants avaient relâché leur vigilance en raison de leur excès de confiance.

Les Hōjō essayèrent alors une tactique risquée, coordonnant une attaque nocturne entre la garnison et la force de secours. À l'encontre de tous les usages de la guerre, il fut ordonné aux samouraï de ne pas revêtir leur armure, qui les aurait ralenti et aurait pu révéler leur position, ainsi que de ne pas décapiter leurs victimes. Ceci privait les samouraï de toute gloire, car leurs victoires ne seraient pas reconnues, mais leur grande loyauté envers leur clan prit le dessus et ils se conformèrent aux ordres.

Cette tactique réussit admirablement et les Hōjō purent lever le siège. Tomosada Ōgigayatsu fut tué au cours de la bataille et, avec sa mort, la branche Ōgigayatsu du Clan Uesugi s'éteignit.

Références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]