Bataille de Hasselt (1831)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Hasselt.
Bataille de Hasselt (1831)
Informations générales
Date 8 août 1831
Lieu Hasselt (Belgique)
Casus belli Révolution belge
Issue Victoire néerlandaise
Changements territoriaux Scission des Pays-Bas méridionaux et indépendance de la Belgique
Belligérants
Flag of Belgium (1830).svg rebelles belges Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commandants
Flag of Belgium (1830).svg Nicolas Joseph Daine Drapeau des Pays-Bas Guillaume II
Campagne des Dix-Jours
Coordonnées 50° 55′ N 5° 20′ E / 50.916666666667, 5.3333333333333 ()50° 55′ Nord 5° 20′ Est / 50.916666666667, 5.3333333333333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Hasselt (1831).

La Bataille de Hasselt eut lieu le 8 août 1831 durant la campagne des Dix-Jours. L'armée belge de la Meuse sous le commandement de Nicolas Daine fut défaite à Hasselt par le prince Guillaume II d'Orange.

Le prince d'Orange commandait une armée de 36 000 hommes. Son intention était de passer entre les armées belges de l'Escaut (sous les ordres de Tiecken de Terhove) et de la Meuse pour atteindre et occuper Bruxelles. L'armée de la Meuse de Daine ne comptait que 14 500 hommes. Ils étaient insuffisamment formés et armés et sans aucun soutien d'artillerie convenable.

Le 8 août 1831, le prince d'Orange lance une attaque sur l'armée de la Meuse qui se trouvait à Hasselt. Le plan était de la prendre en tenaille sur trois côtés avec trois divisions. Avec la ville néerlandaise de Maastricht dans le dos, la retraite des belges était ainsi rendue plus difficile.

Une petite résistance des belges incite une des divisions néerlandaises en marche de prendre le village de Kuringen. Cette perte de temps permet ainsi à l'armée de la Meuse de battre en retraite. Daine laisse son armée se retirer de Hasselt sur Tongres. Il laisse à Hasselt un détachement et quelques canons devant ralentir l'armée néerlandaise et lui permettre d'atteindre Tongres. Les Néerlandais investissent Hasselt rapidement suite à la retraite de l'armée belge. La cavalerie néerlandaise, informée que l'armée de la Meuse est sur la route de Tongres, la rattrape créant ainsi une énorme panique dans les rangs de l'arrière-garde. À hauteur de Kortessem, les Belges installent quelques canons en direction des Néerlandais. Ceux-ci arrêtent là le combat. L'armée de la Meuse est entièrement désorganisée. Les soldats qui restent se replient sur Liège. Parce qu'une des divisions néerlandaises reçu ses ordres trop tard, la fuite vers Liège ne put être empêchée. Daine échappa à la capture.

Les Néerlandais firent près de 400 prisonniers et récupèrent de nombreuses armes abandonnées par les Belges. Environ 700 soldats belges furent tués, les pertes du côté néerlandais furent beaucoup plus faibles d'après les témoignages de l'époque.

L'armée de la Meuse n'est pas entièrement détruite par le prince d'Orange, il cessa, peut-être pour des raisons politiques, la poursuite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Slag om Hasselt » (voir la liste des auteurs).
  • (nl) Kolenbrander, H.T. (1936) De afscheiding van België, Amsterdam: J.M. Meulenhoff.
  • (nl) Nater, J.H. (1980), De tiendaagse veldtocht; de Belgische opstand 1830/1831, Bussum: Unieboek b.v.