Bataille de Harlaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Harlaw
Monument érigé en 1911 pour commémorer la bataille
Monument érigé en 1911 pour commémorer la bataille
Informations générales
Date 24 juillet 1411
Lieu au nord d'Inverurie en Écosse
Issue victoire stratégique du comte de Mar
Belligérants
population de la région d'Aberdeen (clans des Lowlands) alliés du Seigneur des Îles (clans des Highlands)
Commandants
Alexandre Stuart (1er comte de Mar) Donald MacDonald d'Islay, seigneur des Îles
Forces en présence
quelques milliers d'hommes moins de 10 000 hommes
Pertes
600 morts 900 morts
Coordonnées 57° 18′ 29″ N 2° 24′ 43″ O / 57.308055555556, -2.4119444444444 ()57° 18′ 29″ Nord 2° 24′ 43″ Ouest / 57.308055555556, -2.4119444444444 ()  

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Harlaw.

La bataille de Harlaw (en gaélique écossais Cath Gairbheach) est une bataille qui opposa des clans écossais le 24 juillet 1411 au nord d'Inverurie dans l'ancienne région d'Aberdeenshire. C'est l'une des batailles dans lesquelles s'affrontèrent au Moyen Âge les barons de l'Écosse du nord-est et ceux de la côte ouest. Bien que souvent décrite comme un conflit entre habitants des basses terres et Highlanders, Harlaw fut une bataille entre les Gaëls, parlant gaélique, de l'ouest et ceux, parlant anglais, de l'est.

Les causes[modifier | modifier le code]

La bataille fut livrée à cause d'une rivalité concernant les droits sur le comté de Ross, une grande région du nord de l'Écosse. Le duc d'Albany, régent d'Écosse, avait pris le contrôle du comté en tant que gardien pour le compte de sa petite-fille, Euphémie II de Ross, fille du comte précédent de santé fragile qui entre au couvent en 1411. Les droits de celle-ci furent contestées par Domhnall, le seigneur des Îles, qui s'était marié à Mariota, la tante d'Euphémie II.

Le combat et ses consèquences[modifier | modifier le code]

Domhnall après avoir rassemblé ses alliés le clan Maclean derrière son chef Red Hector of the Battles le clan MacLeod conduit par Fierce Ian de Dunvegan, le clan Cameron sous les ordre de Donald Dubh et les MacKintosh sous ceux de leur 10e chef Calum Beg, prend la tête de 10 000 hommes[1].

Après avoir dévasté la cité royale d'Inverness il bat des forces du clan Mackay et des Fraser à Dingwall. Il prend le château de Dingwall et avança ensuite sur Aberdeen. Il est arrêté à une trentaine de kilomètres de la ville par quelques milliers de combattants, réunis à la hâte par le comte de Mar accompagné de James Scrymgeor, porte-étendard royal et connétable de Dundee, Alexandre Ogilvy chef du nom et shériff héréditaire d'Angus, Robert Davidson prevôt d'Aberdeen et les milices urbaines d'Aberdeen qui craignaient à juste titre les hommes des Îles.

Après une journée de farouches combats sans résultat décisif, Domhnall et ses troupes se retirèrent durant la nuit pour regagner les îles de la côte ouest. Le comte de Mar avait ainsi sauvé Aberdeen de l'invasion et, moins d'un an plus tard, le duc d'Albany avait reconquis le comté tout entier et forcé Domhnall à se soumettre. Toutefois, après la mort de son mari en 1423 ainsi que celle de John Stuart, qui avait récupéré le titre, en 1424, Mariota finit par être reconnue comtesse de Ross en 1437 et les seigneurs des Îles conservèrent ce titre jusqu'en 1476.

La férocité des combats livrés à Harlaw lui ont valu le surnom de « Red Harlaw ». Le souvenir de cette bataille a été commémoré par la fondation de la chapelle de Garioch par le comte de Mar ainsi que par l'érection d'un monument de plus de 12 mètres de hauteur en 1911. Plusieurs ballades écossaises, dont l'une est évoquée par Walter Scott dans L'Antiquaire, entretiennent également le souvenir de cette bataille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fitzroy MacLean Highlanders. Histoire des clans d'Écosse Éditions Gallimard, Paris 1995, p. 50.


Sources[modifier | modifier le code]